18/04/2010

Nuage, vols d’essais en cours :

 

 

70425_1257905631.jpg

 

 

L’Union européenne a demandé la mise en oeuvre de vols d’essais devant permettre de mieux évaluer la situation pour l’aviation. Les premiers tests effectué hier se sont déroulés sans problème. L’objectif de ces vols d’essais est de procéder à des mesures dans les espaces aériens et sur les possibles conséquences des cendres sur les pièces d’avions.

Les cendres volcaniques contiennent des particules de roche et de silicate qui forment un ensemble de matières abrasives assimilables à du papier de verre pouvant aller jusqu’à bloquer un moteur d’avion.

Plusieurs compagnies engagées :

Samedi, la compagnie KLM a fait voler un Boeing B737-800 dans le ciel des Pays-Bas à une altitude régulière de 10.000 mètres et maximale de 13.000 mètres tout en testant d’autres paliers.  Rien d’anormal n’a été décelé durant ce vol. KLM fait voler ce dimanche neuf appareils pour permettre d’élargir les essais.

Lufthansa a quant à elle fait voler une dizaine d’avions hier également, soit des B747-400 et Airbus A340 entre Munich et Francfort dans des altitudes variant entre 3.000 et 8.000 mètres. Les inspections  effectuées  au retour de ces vols ont démontré qu’il n’y avait pas de dommage sur les vitres des cockpits ou sur les fuselages ni impact moteurs.

Un avion d’Air France effectuera cet après-midi un vol de test au-dessus du sud-ouest  de la France, dans une zone proche des aéroports de Toulouse, Bordeaux et Montpellier. De son côté, l’agence  italienne de l’aviation civile (ENAC) a annoncé qu’un vol serait autorisé également ce dimanche.

Déterminer la position du nuage :

Avant de pouvoir autoriser un retour aux vols commerciaux, il impératif de connaître non seulement la position et le déplacement du nuage de particules, mais de vérifier que les zones ayant été affectées par celui-ci sont maintenant débarrassées des micro-particules pour permettre une exploitation totalement sécurisée des vols.

islande-eruption-4425961xrrqs_1713.jpg

 

 

Photos : 1 B767 @ Fabricio Jimenez 2 L’eruption du volcan. @AFP.


 

14:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nuage de cendres, essais de vols |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour,
Ca n'a rien à voir, mais je trouve dommage que vous n'ayez pas mentionné un projet qui mériterait à être connu: http://www.azimut270.ch/

Départ dans quelques jours!

Écrit par : wings | 19/04/2010

@wings
Pourquoi, venez vous polluer ce sujet par l'histoire de 2 fanfarons de l'aventure. Ils partagent une passion, certes. Ils veulent s'amuser, soit. Mais, où est l'exploit? Celà me rappelle les aventures récurrentes du pseudo médecin,explorateur et scientifique Jean-Louis Etienne, qui, en fait, n'est qu'un parasite de la société.
PS : Je ne suis pas loin de ranger Bertrand Piccard dans la même catégorie.

Écrit par : Ejy | 19/04/2010

@Ejy
Premièrement, leur aventure, s’inscrit dans le cadre du 100e anniversaire de l’aviation suisse. Leur tour du monde est une façon de rendre hommage aux pionniers du temps passé

Deuxièmement, le choix de leur avion répondait à une vision plus écologique de l’aviation.

Enfin, vu l’idée de base et les nombreuses heures de préparation (modifications des machines, préparation du vol et demandes d’autorisation, etc.), on ne peut prétendre que ces deux personnes sont de simples fanfarons désirant s’amuser autour de la planète.

Dans ce cadre, même si je ne suis de loin pas fan de Piccard, je suis d’avis que ce genre de personnage contribuera à faire avancer le développement de véhicules mus par des énergies renouvelables. Et c'est déjà pas mal...

Écrit par : wings | 21/04/2010

Précision: un des pilotes (Francisco Agullo) est également membre d'équipage auprès de Breitling Superconstellation Ass. SCFA, organisation figurant parmi les liens de cette page...

Écrit par : wings | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.