16/01/2010

Le SuperConstellation ne volera cette année !

 

 

Photo 064.jpg

 

 

 

C’est à contrecœur que le comité de la SCFA a décidé de ne pas faire voler le Super Constellation en 2010, suite à la découverte de corrosion sur les ailes, dont l’ampleur n’a été décelée que lors du contrôle annuel effectué en décembre dernier. Les membres de la SCFA pourront malgré tout vivre de beaux moments aéronautiques à bord du Douglas DC-3 HB-IRJ, notamment vers des destinations inscrites au programme du Constellation.

Bien qu’organisée comme une association, la SCFA doit être gérée comme une petite compagnie aérienne, à la notable exception que toute aide ou travail est effectué à titre volontaire et gratuitement. En ce qui concerne la maintenance de l’avion ainsi que son exploitation, le comité de la SCFA accorde une grande importance à ce que le Super Constellation soit exploité et entretenu comme un avion de ligne moderne de la même catégorie. Aucun compromis n’est toléré, particulièrement dans le domaine de la maintenance: ce qui doit être réparé est réparé. Cette philosophie nous a permis d’instaurer une culture de la sécurité au cours des six dernières années d’exploitation.

Corrosion sur le longeron à l’arrière des ailes :

Le contrôle général annuel, effectué en décembre dernier dans le hangar à Lahr, a révélé que le «cap» des longerons à l’arrière des ailes, notamment celle de droite, était fortement attaqué par la corrosion. Rien d’étonnant à cela sur un avion âgé de près de 5 ans. La corrosion est un problème concernant presque tous les avions, même ceux qui sont en exploitation depuis quelques années à peine. 

L’équipe de maintenance de la SCFA a demandé à plusieurs spécialistes d’évaluer l’ampleur des dommages et de prodiguer des conseils pour traiter la corrosion. Il en est ressorti que la solution la plus efficace et la plus pratique est de remplacer complètement le «cap» de deux longerons. Pour ce faire, il faut démonter en partie l’aile du Constellation. Il est évident que ce genre de travaux prend un temps considérable, les spécialistes l’estimant à près de 5000 heures de travail. 

Une saison de vol raccourcie coûterait trop cher :

Si tout se déroulait au mieux, la réparation serait effectuée en six mois. Toutefois, même si le Constellation pouvait prendre l’air en août 2010, l’exploitation de l’avion pendant deux ou trois mois à peine serait trop onéreuse en raison des coûts fixes élevés, notamment pour la formation des pilotes, l’assurance et la maintenance. Après en avoir débattu longuement, le comité de la SCFA a par conséquent décidé, à contrecœur, de ne faire revoler le Super Constellation qu’au printemps 2011.

Photo 078.jpg

 

 

Investir dans le futur du Constellation :

Le traitement complet du problème coûtera près d’un demi-million de francs suisses, étant donné que tous les travaux ne peuvent être effectués par les spécialistes maison. Cette somme très importante dépasse les capacités financières actuelles de l’association. Par conséquent, de nouveaux sponsors seront recherchés en 2010. Ceux-ci auront la garantie d’investir dans le futur du Super Constellation. En effet, une fois ce problème de corrosion résolu, l’avion, dont les quatre moteurs ont été changés, sera apte à voler plusieurs années, faisant la joie des amoureux d’avions à moteurs à pistons, au sol et en l’air.

Vos dons sont les bienvenus :

En effet, les membres de la SCFA pourront contribuer à faire parvenir leur dons en plus de la cotisation pour permettre de financer les réparations, alors si vous voulez-vous aussi participer à cette aventure et contribuer à faire perdurer notre patrimoine aéronautique :

Photo 068.jpg

 

 

Vous trouverez de plus amples informations sur www.superconstellation.org

Photos : 1 & 2 SuperConstellation à Genève-Cointrin 3 en vol . @ Pascal Kümmerling

 

Commentaires

Je n'ai pas pu voir ce bel avion à l'Euroairport de Basel-Mulhouse !
Et personne ne savait dans quel hangard il se trouvait ! Étrange !
Merci de me préciser le lieu exact pour que je puisse le voir au sol lors d'un de mes prochains passage à Basel !

Cordialement.

Hervé Deville.

Écrit par : Deville | 15/08/2012

Les commentaires sont fermés.