29/12/2009

Chengdu J-10 pour le Pakistan

 

 

1625923.jpg

 

 

La Chine et le Pakistan ont confirmé la vente de 36 chasseurs Chengdu J-10 à Islamabad pour un montant de 1,4 milliards de dollars.

Un prélude à une centaine d’appareils ?

Ce premier lot de 36 avions J-10 «Dragon Véloce» en direction du Pakistan n’est vraisemblablement qu’un début, le Pakistan devrait à terme se doter d’une centaine d’appareils d’ici 2018. Actuellement le Pakistan reçoit déjà des FJ-17 Chinois. La flotte de combat est actuellement obsolète et se doit de compenser la modernisation du voisin Indien. La grande difficulté du Pakistan va donc d’être susceptible de former à la fois les pilotes de FJ-17 et de mener à bien la transition sur le J-10.

Du point de vue de la Chine, il s’agit là du premier client export pour le J-10.


Jian J-10 :

Initialement le projet du J-10 de la CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) devait permettre à la Chine d’obtenir un appareil équivalent aux Mig-29 et Sukhoi 27 russe. Mais voyant le développement croissant d’avions de hautes technologies, dit multi-rôle en Occident (F/A-18, Rafale, Grippen, Typhoon II), le programme évolua vers un avion pouvant soutenir la comparaison. Mais les ingénieurs chinois se heurtèrent rapidement à des problèmes techniques insurmontables et durent faire appel à des entreprises étrangères pour mener à bien un tel projet. Le Pakistan tout d’abord qui livra une cellule de F-16 A/B, puis le constructeur Israélien IAI qui venait d’abandonner son projet LAVI et qui accepta de vendre un peu de technologie à la Chine. Vente cependant très limitée ! Le tout complété par un peu d’espionnage industriel en Europe notamment.

Le premier prototype effectua son vol inaugural à la mi-1996, le second prototype dont on ne connaît pas exactement la date du premier vol fut perdu fin 1997, semble-t-il à cause d’une panne des commandes de vol électriques. C’est à partir de 1998 que la version dite officiel du J-10 commença ses essais en vol. Il faudra attendre le 29 décembre 2006 pour la Chine reconnaisse officiellement l’existence de cet avion.
La première escadrille de transformation sur le Jian-10 commença sa transition en 2003 au centre de formation et d'expérimentation de Guangzhou, mais de façon pénible car la dizaine de machines ne disposaient pas de radar et de nombreux problèmes de mise au point du réacteur WS-10A chinois pénalisèrent la formation des pilotes. A ce jour, les J-10 ont reçu un réacteur russe de type Liulka Saliout AL-31F(équivalent Sukhoi Su-37). Fait incroyable, le J-10 ne dispose pas d'aérofrein, mais utilise un bon vieux parachute de freinage lors de l'atterrissage.
A ce jour, environ 300 exemplaires du Jian-10 Dragon véloce ont été commandés dont 150 sont déjà en service.

1619581.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 Jian J-10 Chinois @ Weimeng

 

Commentaires

Un grand défi pour un retard de 30 ans !
D'après les derniers essais, il ne faut pas qu'il dépasse mach 1,8, après ils devient difficile à contrôler, les performances de son réacteur sont au dessus de ses capacités, au niveau électronique, ça nage !

Écrit par : corto | 29/12/2009

les français sont des champioms du monde pour dénigré les autres.

Écrit par : pascal | 25/07/2010

il y a actuellement 300 appareil si ça nage comme tu dis, crois tu qu'ils les aurais construit?
petit gaulois hypocrite,le rafale que les français considères comme le meilleur avion de combat dans l'univer intersidéral tellement performant et beaucoup moins chère que le f22 mais que personne n'en veut. bizarre bizarre non????????
si personne n'en veut c'est parce-que c'est qu'une merde!

Écrit par : pascal | 17/08/2010

Ben en voilà un message plein de sympathie et de délicatesse, bravo: ça laisse une bonne marge de progression vers la courtoisie!
Pis que dire du Gripen et du Typhoon qui semblent ne pas avoir été meilleur que l'appareil de Dassult durant les évaluation suisses? On va devoir se contenter du F-22? Mouais...

Écrit par : Jo-ailes | 17/08/2010

bah la chine est sous embargo , ils sont partis de rien pour construire de A à Z leur propre avion de combat , ce serait quand meme etonnant qu'ils puissent rapidement rivaliser avec des pays plus avancés et plus experimentés.

En tout cas , il ont l'air de s'inspirer des européens, on dirait un Typhoon monoreacteur (avec la perche de ravitaillement du Rafale ;))

Écrit par : Buena | 18/08/2010

Ouais, un apapreil mi-F-16 mi-Eurofighter, notez que le radôme n'est pas peint, celà me fait penser aux appareils des années soixante septante ! Ceci dit, ils avancent vite les Chinois mais delà à rattrapper complétement leur retard il y a un pas, sauf si nous occidentaux leur transmettons trop de technologie celle-ci pourrait pourrait bien se retrourner contre nous ! En Inde aussi d'ailleurs !

Écrit par : Steeve | 18/08/2010

Il a aussi un côté mini-MiG 1.44 monodérive et mono-réacteur.
C'est amusant, sur ces images il me semble "tout en longueur". Peut-être parce que c'est un monoréacteur qui a un peu les mêmes dimensions que le Typhoon...

Écrit par : Jo-ailes | 18/08/2010

Les commentaires sont fermés.