15/11/2009

La France commande 60 Rafale

 

 

abflug_rafale.parsys.12584.2.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

 

Le ministre de la Défense française, Hervé Morin confirme la commande de 60 avions de combat Rafale supplémentaire pour la France. Cette commande, prévue dans la loi de finances 2009, porte à 180 le nombre de Rafale commandés.

Marine et armée de l’Air :

Ces 60 appareils seront répartis entre la Marine et l’armée de l’Air, conformément à la loi de programmation militaire, les dates de livraisons des avions seront ajustées en fonction des contrats à l’exportation. Ceci permet d’assurer une organisation optimale de la chaîne de fabrication, pour les besoins nationaux et pour ceux des pays auxquels la France propose un partenariat dans le cadre du programme Rafale.

Les Rafale C/B équipent déjà les escadrons 1/7 Provence, 5/330 Côte d’argent et 1/91 Gascogne (frappe nucléaire) ainsi que la flottille 12F, Rafale M pour la Marine.

Actuellement en discussions avancées avec les Emirats Arabes Unis pour le remplacement des Mirage 2000-9, la France espère bien rapidement pouvoir concrétiser une première vente à l’exportation du Rafale.

Nouveau standard :

Les appareils livrés seront équipés du nouveau radar RBE2-AA à antenne active (AESA) et de moyens d’auto-protection renforcés.

Le marché sera notifié par la Direction générale de l’armement (DGA) avant la fin de l’année aux principaux industriels assurant la réalisation du Rafale : Dassault Aviation, Thales, Safran et MBDA. Une centaine d’entreprises de toutes tailles bénéficieront également de cette commande.

Le Rafale de Dassault est toujours en compétition pour l’Inde, le Koweit, le Brésil et la Suisse.

 

 

abflug_rafale.parsys.12584.4.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

 

Photos : le Rafale lors des essais en Suisse. @ Armasuisse

 

Commentaires

Concernant le crash des deux Rafale :

A BORD DU CHARLES-DE-GAULLE, 26 novembre (Reuters) - Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a déclaré jeudi que la collision entre deux Rafale, qui a entraîné la mort d'un pilote fin septembre, était vraisemblablement due à une erreur humaine.

Les avions de chasse s'étaient heurtés lors d'un vol d'essai le 24 septembre au large de Perpignan alors qu'ils rejoignaient le porte-avions Charles-de-Gaulle.

"Ce qui est évident, c'est que l'avion n'est absolument pas en cause dans cette histoire et que très certainement il s'agit d'une erreur humaine", a déclaré Hervé Morin à la presse lors d'une visite sur le porte-avions, au large de la Corse.

Le ministre de la Défense a précisé que l'enquête touchait à sa fin.

La France espère vendre des Rafale aux Emirats arabes unis et au Brésil, ce qui constituerait le premier contrat à l'export pour cet avion de Dassault Aviation .

Écrit par : Stan | 26/11/2009

Les commentaires sont fermés.