30/09/2009

Démonstrations de vol à l’Axalp 09

HornetAxalp09.JPG

 

Le mercredi 7 et Jeudi 8 octobre prochain auront lieu les exceptionnelles démonstrations de vol des Forces aériennes suisses sur la place de tir de l’Axalp-Ebenfluh.

 

C’est une nouvelle occasion de voir évoluer les aéronefs des Forces aériennes dans un cadre hylique et particulièrement complexe, puisque faut-il le rappeler ce site est la zone d’entraînement la difficile d’Europe. L’ensemble des moyens aériens de notre pays seront en démonstration : EC-635, Super Puma/Cougar, PC-21, F-5 E /F Tiger II, F/A-18 C/D Hornet ainsi que la Patrouille suisse.

 

Hornetaxalp092.JPG

 

Conditions de montagne :

 

Cette démonstration à lieu en altitude à 2'200 mètres, il est donc important de respecter certaines consignes de sécurités :

 

  • Les conditions météorologiques de montagne sont susceptibles de changer rapidement, en conséquence une annulation de dernière minute est toujours possible.
  • Il est important de disposer d’un habillement adéquat pour randonnées de montagne (chaussures, veste, pullover) !

 

axalp_ebenfluh.parsys.0001.Image.direct[1].jpg

 

Déplacement  et infos :

 

Il est recommandé d’utiliser les transports publics, car les places de parc sont limitées et payantes. Il faut compter une marche de 03H30 environ à partir du télésiège jusqu'à la place de tir.

 

Le Service d’information régional vous indiquera dès 08H30 si la manifestation a lieu au numéro suivant : 1600 suivi de 031 puis rubrique 5

Pour l’étranger : +41 848 80 1600

 

 

 

Vous trouverez de plus amples informations sur le lien :

 

http://www.lw.admin.ch/internet/luftwaffe/fr/home/aktuell/airshows/axalp_ebenfluh.parsys.0004.downloadList.61798.DownloadFile.tmp/booklet2009.pdf

 

 

PSAxalp09.JPG

 

Photos : 1 & 2 F/A-18 C Axalp 08, 3 Patrouille suisse Axalp 08. @ Peter Steehouwer

 

 

 

29/09/2009

Salon Top Résa Travel Paris 09

air_tahiti_nui.JPG

 

Durant toute cette semaine, à Paris, les professionnels du voyage se sont donnés rendez-vous.

Ce salon, très attendu en cette période de crise durable, amorce des mutations fondamentales aussi bien dans le monde du voyage d'affaire que dans les vacances de chacun.

 

accueil.JPG

 

Dans le domaine des passagers à hautes contributions, les compagnies rivalisent d'imagination pour ralentir l'effet "crise" et le déplacement des cadres et dirigeants vers l'arrière de leurs appareils.

Elles s'activent à réactualiser leurs classes affaires, d'autres introduisent une classe "éco +" et les plus courageuses, s'orientent même vers encore plus de services et de qualité dans leur haut de gamme ainsi que des désertes nouvelles.

 

nouvelle_calédonie.JPG

 

On notera une évolution, quand au choix des routes aériennes sur les longues distances, avec un attachement tout particulier à choisir stratégiquement ses escales.

L'exemple type est l'exploitation récente de 777-300ER par Air Austral au départ Paris pour l'île de la Réunion (trajet usuel) qui se prolonge sur Sydney (Australie) pour se conclure à Nouméa (Nouvelle-Calédonie). Avec un peu d'imagination, un zeste de code-share, il y a fort à parier que d'ici quelques mois, le trajet se poursuivra sur Papeete (Polynésie Française), puis Los Angeles (U.S.A.) pour un retour sur Paris. Cette version exotique du tour du monde approcherait l'optimal dans son exploitation, si ce dit code-share, exploitait ce type de trajet simultanément dans l'autre sens, quand on sait qu'Air Tahiti Nui propose déjà la légendaire route sur Papeete via Los Angeles, il n'y a plus beaucoup de miles nautiques à combler...

 

air_austral.JPG

 

Dans le même temps, la conjoncture actuelle fait émerger des pays à découvrir à travers le monde qui proposent une variante touristique nouvelle plus orientée sur le développement durable (très tendance actuellement), le Chili, Panama en sont quelques exemples soutenus par des liaisons régulières au départ des grands aéroports européens. C'est aussi cette similitude que l'on retrouve sur certaines îles ensoleillées plus proche de l'Europe comme les Caraïbes et les îles Australes (pour ne citer qu'Air Seychelles qui vient de recevoir son 5e 767-300ER).

 

La zone Europe connaît elle aussi une forte mutation avec la montée en puissance de Star Alliance et tout particulièrement Lufthansa qui après Austrian, intègre dans quelques semaines Brussels Airlines et son réseau africain (héritage de la Sabena).

 

Le Proche-Orient, qui dispose d'une bulle financière passe la crise plus confortablement, toutefois nous pouvons constater des changements rapides, la montée en puissance d'Abu Dhabi face à Dubaï, promet d'ici quelques mois une grande bataille des airs entre les compagnies des pays du golf (Ethiad, Emirates, Qatar et la très silencieuse mais efficace Saoudia).

 

L'Inde qui exploite tranquillement son potentiel interne de croissance, se place stratégiquement sur l'internationale, il est impossible de passer sous silence, le travail réalisé en quelques années par Jet Airways qui a posé pied à Bruxelles pour la déserte de l'Europe, pour ensuite, rebondir sur les USA et le Canada. Jet Airways continue à s'approcher petit à petit du podium des très grandes compagnies aériennes.

 

L'Asie et les USA étaient peu présents sur ce salon, nous ne pouvons donc en tirer des évaluations fiables.

 

jet airways.JPG

 

 

Le texte et photos sont une collaboration de Paul Marais-Hayer.

1 Air Tahiti Nui, 2 l’entrée du salon, 3 Stand Nouvelle Calédonie, 4 sièges Air Austral, 5 A330 Jet airways.

 

13:25 Écrit par Pascal dans Aviation & Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/09/2009

Partenariat Brésilien avec le Gripen NG

Gripen%20%20Demo_08[1].JPG

 

Pendant que le gouvernement brésilien donne une seconde chance aux constructeurs pour améliorer leurs offres dans le cadre du nouvel avion de combat, des entreprises brésiliennes viennent d’envoyer une vingtaine d’ingénieurs et techniciens en Suède pour participer au développement du Gripen NG.

 

Coopération sur le Gripen NG :

Les entreprises Winnstal, Minoica et Imbra Aerospace ont commencé un partenariat industriel de développement de l’avion Gripen NG. Ces sociétés participeront à l’industrialisation du fuselage central et arrière ainsi que des ailes du Gripen. Dès l’année prochaine, 150 personnes travailleront au Brésil en collaboration avec les ingénieurs suédois.

Les ingénieurs brésiliens se familiariseront notamment avec les matériaux composites qui composent  l’avion et les techniques de fabrication connexes.

Quel impact sur le choix final ?

Si il y quelques semaines, certains ont cru un peu vite que le Rafale de Dassault avait remporté la mise, il faut cependant mettre ici un bémol ! Certes, Dassault est ici très bien placé pour ce marché, mais Saab et Boeing n’ont pas dit leurs derniers mots. Dans le cas du choix du Gripen NG, l’industrie brésilienne prend ici un certain avantage, mais dans le cas inverse, si le Rafale l’emporte c’est l’ensemble des acteurs aéronautiques de ce pays qui seraient gagnants. En effet, le Brésil serait alors partenaire dans deux importants programmes qui lui rapporteront à moyen long terme une compétence de premier ordre.  Chez Saab, on se félicite bien sûr de cet accord, car quoi qu’il arrive le constructeur suédois vient de trouver ce qui lui manquait assurément : un partenariat !

Une chose est sûre, les deux constructeurs européens que sont Dassault et Saab ont ici particulièrement bien soigné leurs dossiers, et aucun n’a encore dit son dernier mot !

 

Gripen%20Demo_12[1].JPG

 

 

Lien sur le remplacement des F-5 brésilien :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...

 

Photos : Gripen NG en vol. @ Katsuhiko Tokunaga, Saab AB.

 

 

 

 

 

25/09/2009

La Silver Trophy au 1/12 Cambrai

CRW_0064_ec012[1].jpg

Aujourd’hui se termine le Tiger Meet 09 et ce sont nos amis français du 1/12 Cambrai sur Mirage 2000 qui remportent le titre tant convoité !

 

C’est sans compter le Jagger 51 sur Tornado qui arrive avec le même nombre de point, mais les français ayant obtenu de meilleurs résultats en vol, l’on emporté au final !

 

Il s’agit ici de la quatrième victoire du 1/12 au Tiger Meet, l’escadron s’était distingué en 1992, 2001 et 2006 déjà !

 

tiger-51_04[1].jpg

 

Bienvenue aux Hongrois :

 

L’escadron 59 des Puma qui vole sur Saab JAS-39 C/D Gripen a rejoint le Tiger Meet cette année en tant que membre stagiaire !

 

 

625W1411_11st[1].jpg

La fête à « Sigi » :

 

Si les suisses de la 11 n’ont pas gagné cette année, le Capt  Daniel Siegenthaler a reçu les honneurs de l’ensemble des membres du Tiger Meet pour sa dernière année comme commandant de la Patrouille suisse. Après 10 années passés à la PS, et occupé les places de no : 3 et 5 avant d’en devenir le Leader pendant  5 ans.

 

Pour fêter l’événement, les pompiers de Kleene Brogel l’on copieusement arrosé lors du retour du vol de présentation à la journée Portes ouvertes ou il volait sur F-5 aux couleurs de la Patrouille suisse. S’en suivit une verrée en son honneur !

 

La dernière prestation en tant que commandant de la PS aura lieu aux démonstrations de l’Axalp.

IMG_1918[1].jpg

 

Photos : 1 les vainqueurs 09 le  1/12 cambrai sur Mirage 2000,  2 Tornado du JG-59, 3 F/A-18 de la 11, 4 l’ensemble des participants ! @ David Goovaerts, Tiger Meet.

 

 

 

24/09/2009

Le dernier Eurofighter livré à l’Autriche

lowres_gld-093667[1].JPG

EADS a livré 15e et dernier Eurofighter Typhoon à l’Autriche. Cette livraison fait suite au contrat signé en 2003 pour la fourniture de 15 avions y compris l’armement les équipements connexes et le simulateur.

 

Le feuilleton autrichien :

Le nouvel avion de combat autrichien est en soi un feuilleton à rebondissement. La volonté de remplacer les bons vieux Saab J-37 Draken date du début des années nonante. Suite à une première évaluation, c’était le F/A-18 Hornet qui avait été choisi. Mais suite à des problèmes politiques et de financement, l’achat fût reporté. L’utilisation de l’espace aérien autrichien par l’aviation Serbe lors de la guerre en ex Yougoslavie relança le besoin de débloquer des crédits urgents pour l’achat d’un avion moderne. Une seconde évaluation donna le JAS-39 Gripen gagnant, mais suite à la pression du chancelier allemand Schröder, les politiques autrichiens acceptèrent de reprendre 15 Eurofighter initialement destiné à l’Allemagne.

Malgré tout, un problème subsiste chez nos voisins, car 15 Typhoon ne leurs permettent pas d’assurer seul la surveillance aérienne du pays !

 

Début de service :

Le premier avion fût livré 11 moins après la commande à l’unique Escadre qui se trouve à Zeltweg. A ce jour, les Typhoon autrichiens ont dépassé les 1'100 heures de vols.

Malgré tout, un problème subsiste chez nos voisins, car les 15 Typhoon ne leurs permettent pas d’assurer seul la surveillance aérienne du pays !

 

highres_gld-093747[1].JPG

Photos : Eurofighter autrichiens. @ Eurofighter press.