28/09/2009

Partenariat Brésilien avec le Gripen NG

Gripen%20%20Demo_08[1].JPG

 

Pendant que le gouvernement brésilien donne une seconde chance aux constructeurs pour améliorer leurs offres dans le cadre du nouvel avion de combat, des entreprises brésiliennes viennent d’envoyer une vingtaine d’ingénieurs et techniciens en Suède pour participer au développement du Gripen NG.

 

Coopération sur le Gripen NG :

Les entreprises Winnstal, Minoica et Imbra Aerospace ont commencé un partenariat industriel de développement de l’avion Gripen NG. Ces sociétés participeront à l’industrialisation du fuselage central et arrière ainsi que des ailes du Gripen. Dès l’année prochaine, 150 personnes travailleront au Brésil en collaboration avec les ingénieurs suédois.

Les ingénieurs brésiliens se familiariseront notamment avec les matériaux composites qui composent  l’avion et les techniques de fabrication connexes.

Quel impact sur le choix final ?

Si il y quelques semaines, certains ont cru un peu vite que le Rafale de Dassault avait remporté la mise, il faut cependant mettre ici un bémol ! Certes, Dassault est ici très bien placé pour ce marché, mais Saab et Boeing n’ont pas dit leurs derniers mots. Dans le cas du choix du Gripen NG, l’industrie brésilienne prend ici un certain avantage, mais dans le cas inverse, si le Rafale l’emporte c’est l’ensemble des acteurs aéronautiques de ce pays qui seraient gagnants. En effet, le Brésil serait alors partenaire dans deux importants programmes qui lui rapporteront à moyen long terme une compétence de premier ordre.  Chez Saab, on se félicite bien sûr de cet accord, car quoi qu’il arrive le constructeur suédois vient de trouver ce qui lui manquait assurément : un partenariat !

Une chose est sûre, les deux constructeurs européens que sont Dassault et Saab ont ici particulièrement bien soigné leurs dossiers, et aucun n’a encore dit son dernier mot !

 

Gripen%20Demo_12[1].JPG

 

 

Lien sur le remplacement des F-5 brésilien :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...

 

Photos : Gripen NG en vol. @ Katsuhiko Tokunaga, Saab AB.

 

 

 

 

 

Commentaires

Les choses se corsent au Brésil, difficile de donner un pronostic !

Écrit par : Stan | 28/09/2009

Le rafale est bien placé car il posséde une avionique indépendante,moderne et qui n'est pas américaine comme le F18 et le Grippen.

Écrit par : françois | 28/09/2009

ca voudrait dire que le Bresil pencherait plutot pour le gripen ?

Écrit par : Heretics | 29/09/2009

Bonjour Heretics,

C’est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît, Il semblerait que les industriels brésiliens qui sont entré en partenariat avec Saab sur le Gripen NG ne son participeraient directement pas dans l’industrialisation du Rafale, si celui-ci était choisi. Ce partenariat ne change rien à la course engagée actuellement. Disons que si le Brésil opte pour le Gripen, une partie des industriels seront déjà bien engagé dans le programme et cela est en soi un avantage. De l’autre, dans le cas du choix du Rafale ou même du Super Hornet, les Suédois de Saab n’auront pas tout perdu bien au contraire !

Écrit par : Pascal Kümmerling | 29/09/2009

bonjour Pascal

tu m'as l'air bien optimiste sur la vente du Rafale au Bresil.
j'espère que tu as raison et que le Rafale soit enfin reconnu à sa juste valeur

Écrit par : Heretics | 29/09/2009

Les commentaires sont fermés.