31/08/2009

Diminuer les nuisances sonores de l’aviation

MD11LuisRosa.JPG

Les nuisances sonores des avions sont devenues des préoccupations majeures pour les populations qui vivent autour des aéroports. Le problème devrait devenir encore plus important avec l'augmentation continue du trafic aérien. Toutefois, de nouvelles procédures en matière de bruit doivent être mises en œuvre couplée avec l’arrivée de la future génération d’avion encore moins bruyante.

 

L’homme aime les aéroports :

 

De tout temps, les Etats on cherché à délocaliser les aéroports des centres villes afin de réduire les nuisances. Le développement commercial étant inhérent aux aéroports, l’homme se rapproche et finit par s’établir en bordure de ceux-ci !

 

Continuous Descent Approch (CDA) :

L'utilisation de pistes parallèles avec des procédures d'approche en descente continue (CDA) a été soulignée comme question de sécurité. Cela est dû au fait qu'elle ne reflète pas les instructions actuelles de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OIAC). Une solution possible consisterait à faire suivre aux avions des courbes d'approche basées sur une procédure d'approche avec guidage vertical (APV). Cela nécessiterait généralement l'utilisation de systèmes de navigation satellite améliorés.

La procédure d'approche en descente continue (Continuous Descent Approach, CDA) est une procédure d'approche, selon laquelle un avion descend de façon continue jusqu'à la piste d'atterrissage. Cette approche donne lieu à moins de nuisances sonores et une consommation de carburant amoindrie. De même, les émissions de CO2 et autres particules sont diminuées en comparaison de la procédure standard. L'approche CDA est actuellement testée dans plusieurs petits aéroports (Cologne, Vienne, Manchester) avant d'être généralisée à d'autres aéroports européens.

 

DSCN0853.JPG

Multiples solutions :

 

Ajoutons que de nouvelles procédures de vol misent en œuvres avec des avions récents montrent à quel point le monde de l’aviation prend au sérieux la problématique de l’environnement.

 

 

Photos : 1 MD-11 Martinair à Faro, @ Luis Rosa    2 A330 Edelweiss Air in Flight ! @ Pascal Kümmerling

 

 



 

 

Commentaires

Qui peut m'expliquer pourquoi les avions militaires font autant de bruit ? Dans le Valais, peut-être à cause de l'étroitesse de la vallée, la nuisance est flagrante.

Écrit par : sirène | 31/08/2009

A sirène, bien que le sujet ici soit l'aviation civil, je me permets cette explication : Les avions militaires pour la plupart doivent décoller avec post combustion (injection de kérosène à la sortie des tuyières pour plus de puissance) Les models anciens ne peuvent décoller sans (F-5) les plus modernes F/A-18 peuvent décoller sans à la condition d'être au minimum de la charge de décollage, dans le cas contraire ils ont l'obligation par sécurité d'enclencher la post combustion! Ceci dit si l'on pouvait rallonger les pistes en Suisse à Sion par exemple les mêmes F/A-18 pourraient donc décoller sans cette additiff et avec moins de bruit. Malheureusement le cadastre se faisant il n'est pas possible de rallonger les pistes!

Voici un lien des Forces aériennes sur le sujet :

http://www.lw.admin.ch/internet/luftwaffe/fr/home/themen/fluglaerm.parsys.95790.downloadList.76399.DownloadFile.tmp/fluglrmbroschrefranzsisch.pdf

Écrit par : Steeve | 31/08/2009

Pour compléter l’explication de Steeve, voici quelques précisions :

Pour le F/A-18, il existe trois procédures de
décollage :
1) sans postcombustion. Ceci n’est possible
que lorsqu’il fait très froid ou si la longueur de
la piste le permet (par exemple à Payerne).

2) la postcombustion est enclenchée durant
toute la phase de décollage et de montée,
ce qui correspond également aux normes
internationales. Cette procédure se limite
en Suisse pratiquement aux seuls vols de
contrôle technique, dont le nombre est très
restreint.

3) les Forces aériennes suisses connaissent
une procédure spéciale de décollage au
cours de laquelle la postcombustion est
enclenchée uniquement pendant la phase
d’accélération (une dizaine de secondes)
et déclenchée lorsque les roues de l’avion
quittent la piste. La montée s’effectue
sans postcombustion. C’est la procédure
de décollage standard des avions F/A-18.
L’avantage est que le F/A-18 prend plus
rapidement de la hauteur et que sa trajectoire
est plus élevée lorsqu’il survole les habitations
environnantes

Écrit par : Pascal Kümmerling | 01/09/2009

Les commentaires sont fermés.