19/08/2009

L’Inde va remplacer ses Mig-21

Mig21Fredwillemsen.JPG

 

 

Après la Suisse et le Brésil, je vous propose de revenir sur le plus gros appel d’offre d’avion de combat actuel, celui lancé par l’Inde pour le remplacement de ses vieux Mig-21. L'Inde a commencé, lundi, à procéder à des essais comparatifs d'avions de combats, dans le cadre d'un appel d'offres lancé auprès des six principaux fabricants mondiaux d'aéronautique, avec à la clef, un contrat de 12 milliards de dollars pour 126 avions !

 

Mig35Sergy.JPG

 

 

Medium Multi-Role Combat Aircraft :

 

Le programme MMRCA a été lancé en août 2007 après six années de longues  réflexions. Le cahier des charges détaillant les conditions de vente, le transfert de technologie, la maintenance et la production sous licence des appareils a été remis aux six constructeurs concurrents soit : le russe Mikoyan-Gourevitch avec le MIG-35, le français Dassault avec le Rafale, l’européen EADS avec l’Eurofighter Typhoon, le suédois SAAB avec le Gripen NG et les américains Boeing F/A-18 E/F Super Hornet et Lockheed Martin F-16  Super Viper.

 

L’avion choisit devra pouvoir assurer le lien de supériorité aérienne que couvre les Sukhoi Su-30 au niveau de la basse et de la moyenne altitude de manière sectoriel. L’avion devra être livré au  standard le plus haut disponible. A noter, que pour cette offre le suédois Saab et les deux constructeurs américains Lockheed Martin et Boeing proposent une spécification particulière des équipements qui seront présentés spécialement pour l’aviation indienne.

 

Rafale_06[1].jpg

 

Une dure bagarre en perspective :

L'étude du contrat pourrait prendre des années, et les Indiens entendent désormais faire monter les enchères, le plus haut possible. Déjà, plusieurs candidats ont lancé des offres de coopération, sachant que pour chacun d'entre eux, le contrat est stratégique. EADS a récemment proposé à l'Inde de devenir partenaire du programme Eurofighter Typhoon au même titre que les autres industriels membres du consortium. De plus, Eurofighter propose comme alternative au moteur de l’avion de combat indien le LCA le moteur EUROJET EJ200.

highres_gld-093112[1].JPG

Côté américain, la Cheffe de la Diplomatie Hillary Clinton a négocié il y quelques jours à New-Dehli, un accord de surveillance des exportations militaires à des fins de non réexportation, ce qui réjouit les deux constructeurs, dont les exportations ne risquent plus d’être bloquées vers l’Inde. Boeing vient d’ailleurs d’annoncer une coopération totale dans l’accès à la technologie du Super Hornet et signé un contrat de sous-traitance avec HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), et laisse entendre qu'il pourrait sous-traiter la fabrication de certains composants.

Chez Dassault, on met également tout en œuvre pour décrocher le contrat du siècle ! Non seulement, la célèbre firme française propose le meilleur de sa production, mais a déjà annoncé qu’elle serait en mesure de livrer 40 à 50 Rafale d’ici les deux ans qui suivraient la conclusion du contrat !

Le suédois SAAB annonce également une livraison rapide du Gripen NG (Nouvel Génération) soit dès 2013 et la participation au développement futur de la gamme Gripen.

Gripen%20%20Demo_14[1].JPG

Le russe Mig met en avant les années de collaboration entre les deux pays avec la particularité que 70% du matériel indien est d’origine russe. Par ailleurs, quel avion serait le mieux placé pour venir épaulé les SU-30 que le tout nouveau Mig-35 ? Pour les Russes, la question ne se poserait même pas, la paire Sukhoi-Mig sera le meilleur choix pour l’Inde et ceci avec l’avantage que les Mig-35 sont moins chers que les avions occidentaux.

 

fa18ef10[1].jpg

Tous les coups sont permis ?

Contrairement à ce qui se passe au Brésil et en Suisse, ou les constructeurs optent pour le respect et la discrétion, le contrat indien semble déjà, être le jeu par presses interposées d’une guerre de l’information particulièrement incisive :

Le 16 avril un journal indien annonce que le Rafale français est exclus  pour des raisons d’incompatibilité technique ! Faux, le Rafale n’a jamais quitté la course !

Dans un autre journal, on annonce que les Russes ne sont plus capables de livrer des systèmes d’armes performants, pires, leurs usines seraient incapables de livrer le matériel dans les temps !

Et dans un autre article, toujours dans la presse indienne, on a pu lire que les avions US seront dotés d’un virus informatique, qui pourrait le cas échéant, permettre au Pakistan de clouer la chasse indienne au sol !

On le voit très bien, ce contrat attise l’appétit des constructeurs et ceci d’autant plus que l’Inde compte également se doter d’hélicoptères de combat et d’un second porte-avions !

A suivre.. !

f16_6[1].jpg

Photos : 1 Actuel MiG-21-93 à Yelahanka. @ Fred Willemsen 2 MIG-35, @ Sergy, 3 Le Rafale ici à Valenciennes, @ Paul Marais-Hayer. 4 Eurofighter Typhoon RAF, @ Eurofighter Communication. 5 Gripen NG, Saab-Gripen Int..@ Katsuhiko Tokunaga 6 F/A-18 E/F Super Hornet, @ Boeing press center. 6 F-16 C/D Super Viper, @ Lockheed communication.

 

 

Liens billets sur l'aquisition d'avions de combat au Brésil et en Suisse :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/16/nac-second...

 

 

 

Commentaires

Hors sujet, mais un site qui pourrait vous intéresser: http://www.azimut270.ch/

Un joli projet d'un ami...

Meilleures salutations

Écrit par : vincent gillioz | 20/08/2009

Bonjour Vincent,

Votre texte sur le contrat du siècle est vraiment excellent. De plus, les photos sont époustouflantes! Je suis le fondateur et rédacteur en chef du nouveau site québécois (Canada) www.cielquébécois.com et j'aimerais avoir la permission de placer votre texte dans ma section militaire en y mettant évidemment la source et aussi un lien sur avia news. Je pourrais y ajouter votre logo si vous voulez. Merci de me répondre. A bientôt. Stéphan.

Écrit par : Stéphan | 21/08/2009

Bonsoir Stépahn,

Heu, c'est Pascal et non vincent ! Vous pouvez reprendre mon texte à volonté à condition de mentionné mon nom et celui des photographes !

Salutations le Québec, j'adore !

Pascal

Écrit par : Pascal Kümmerling | 21/08/2009

Info ou intox ? En Inde il faut se méfier !

L'Eurofighter Typhoon est "en tête" de la compétition portant sur un contrat de fourniture de 126 avions de combat lancé par le gouvernement indien, a annoncé vendredi l'ambassadeur d'Inde en Italie.

Le montant de ce contrat est estimé à 10,4 milliards de dollars. L'Inde a retenu quatre à cinq propositions, a-t-il déclaré, "les essais et évaluations vont désormais avoir lieu. l'Eurofighter est l'une d'entre elles (...) et il est en tête de la course", a déclaré Arif Shahid Khan à Reuters au sortir d'une réunion avec un proche conseiller du président du Conseil italien, Silvio Berlusconi.

Le F-18 Super Hornet de Boeing, le Rafale de Dassault, le F-16 de Lockheed Martin, le MiG-35 russe, le JAS-39 Gripen de Saab et l'Eurofighter, produit par un consortium européen formé par EADS, BAE Systems et Finmeccanica, sont en compétition pour ce marché. (Valentina Rusconi, version française Gregory Schwartz)

Écrit par : Steeve | 23/01/2010

Hmm. Les réceptions de l'ambassadeur sont réputées pour les rochers Ferrero, mais pour ce qui des méandres des contrats de défense indiens c'est une autre affaire.
Il y a des considérations géostratégiques qui donnent une probabilité très forte pour un appareil américain, probablement F18. De toute façon, il ne faut pas être pressé avec les indiens.
A écouter en anglais, un tour d'horizon des marchés en cours:
http://iagblog.podomatic.com/player/web/2010-01-15T06_02_44-08_00
Pour l'Inde c'est vers la fin mais ça parle aussi de la Suisse.

Écrit par : showogo | 23/01/2010

J'ai pu voir une vidéo aujourd'hui qui es un extrait de JT, l'armée de l'air aurait rendu son verdict technique sur les six avions retenus jusqu'à présent.
Seuls le Rafale et l'Eurofighter serait retenus pour la suite de l'évalution qui sera purement politique.
Selon ce même JT, le Grippen aurait été rejeté car son RADAR manquerait de puissance. Le F18 ainsi que le MiG35 auraient présenté des défaillance de moteur. Et le F16 serait considéré comme un programme trop ancien et sans avenir.
Est-ce une vraie info? Je ne vois rien dans la presse européenne...
Bonne soirée.

Écrit par : Bob | 31/08/2010

bonjour Bob.
L'IAF semble en effet avoir retenu le Typhoon et le Rafale pour la finale. C'est ce que l'on trouve sur les sites spécialisés du web.
Le F/A-18 et le MiG-35 n'auraient eu des "défaillances moteurs" que durant le fameux test de Leh: il faut à l'avion aterrir, se faire ravitailler et redécoller avec une charge importante (combien?) de cette piste qui se situe à 3000m d'altitude. Visiblement, le F/A-18 a échoué alors que le Gripen NG aurait réussi, pourtant avec le même réacteur...
Par contre, ceci est le choix de l'IAF. Comme au Brésil, le choix final sera politique. Si le gouvernement décide que se sera un avion américain ou russe, l'armée n'aura que le choix d'accepter.

Écrit par : Jo-ailes | 01/09/2010

Saab accentur sa pression, le groupe suédois d'aéronautique prévoit d'ouvrir "bientôt" un centre de recherche et développement en Inde, afin de renforcer sa présence sur l'un des marchés les plus dynamiques au monde, a annoncé mardi son président.

La société suédoise souhaite embaucher 300 ingénieurs de plus en cinq ans, a déclaré à la presse Hakan Buskhe.

Des firmes mondiales comme Saab, Boeing et Airbus ont été attirées en Inde en raison des fortes dépenses d'armement du pays et de la croissance rapide du secteur des transports dans la troisième économie d'Asie.

Écrit par : Fabrice.G | 08/02/2011

NEW DELHI, 28 février (Reuters) - Le budget militaire de l'Inde, décidée à rivaliser avec les capacités croissantes de la Chine voisine, a été augmenté de 11,6% en un an.

Cette forte hausse laisse supposer que New Delhi a l'intention de concrétiser plusieurs projets, tels que l'acquisition de nouveaux avions de chasse - un marché de plusieurs dizaines d'appareils évalué à 10,5 milliards de dollars - ou d'hélicoptères de reconnaissance, ainsi que d'avions de transport et de sous-marins.

Le ministre des Finances, Pranab Mukherjee, qui a présenté lundi son projet de budget 2011-2012 aux parlementaires, a fixé l'enveloppe du ministère de la Défense à 1.640 milliards de roupies (36,28 milliards de dollars). Elle était de 1.470 milliards pour l'exercice précédent, ce qui représentait une hausse de 4% environ par rapport à 2009-2010.

Écrit par : Diego | 01/03/2011

AIE AIE ! ciel nuageux pour le Rafale : le représentant en Inde de Dassault Aviation, qui négocie notamment la vente du Rafale dans le cadre d'un gros appel d'offres, a été privé d'accès au siège de l'armée de l'air indienne après la révélation d'un scandale de pot-de-vin, a déclaré jeudi l'armée à l'AFP.

Écrit par : Marcus | 24/03/2011

le pov' gars a été puni par l'armée de l'air indienne car ils savent qu'il va aller balancer au Min.def les officiers qui demandent un pot de vin contre un petit avantage comme cela s'est produit au cours du salon aero india :(

Écrit par : Arma2 | 24/03/2011

Donc, nous y voilà plus que le Rafale & l'Eurofigter en compétition ! Normalement le Rafale devrait l'emporter du point de vue du prix et de la technologie,mais attention aux considérations politiques et surtout le lobbying d'EADS avec les nombreux utilisateurs actuels. Je passe sur les éventuelles possibilités de corruptions, oui je sais c'est pas beau de dire ça, mais le récent scandale des Jeux du commonwehls 2010 à se sujet montre la réalité !!

Écrit par : Diego | 28/04/2011

Communiqué sur le sujet :

L'Inde a retenu dans le cadre de son programme MMRCA l(Medium Multi-Role Combat Aircraft).e Rafale de Dassault et le Typhoon du consortium européen Eurofighter pour un contrat d'avions de combat de 11 milliards de dollars (7,4 milliards d'euros).


Se retrouvent ainsi exclus de ce marché le F/A-18 Super Hornet de Boeing, le F-16 de Lockheed Martin, le JAS-39 Gripen du suédois Saab - ce dernier ayant confirmé entretemps qu'il était hors course - et le MiG-35 russe, ajoute le quotidien.

Ce marché de 126 appareils d'attaque air-sol a mobilisé rien moins que le président Nicolas Sarkozy et ses homologues américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev.
La décision définitive de New Delhi risque de se fonder non seulement sur les technologies et les prix mais aussi sur son souci de diversifier ses fournisseurs, traditionnellement russes, et de nouer des alliances stratégiques avec l'Europe et les Etats-Unis.

L'Inde compte déployer les appareils non loin de ses frontières de l'ouest et du nord-est, face au Pakistan et à la Chine. New Delhi redoute que Pékin ne tente de l'encercler stratégiquement, les deux nouvelles puissances économiques étant en concurrence aussi sur l'accès aux ressources de la planète.

Écrit par : PK | 28/04/2011

Les commentaires sont fermés.