17/08/2009

Ravitaillement réussi pour le F-35B

f35b_first-refuel[1].jpg

A Fort Worth au Texas, le premier Lockheed Martin  F-35 B (variante STOVL = Décollage court, atterrissage vertical) vient d’effectuer les premiers essais de ravitaillement en vol avec une perche rétractable.

Le model F-35 B est le premier model avoir testé le système de ravitaillement avec perche rétractable utilisé par l’US Navy et le Corps des Marines ainsi que par la majorité des pays dans le monde. L’autre système de ravitaillement avec une perche guidée depuis l’avion ravitailleur jusque sur l’avion demandeur n’est quant à lui utiliser que par l’US Air Force.

Déroulement :

Le F-35B désigné BF a commencé une série de tests dans lesquels le carburant est transféré dans l’avion à 10'000, 15'000 et 20'000 pieds (3'048, 4'572, et 6'096 mètres) à des vitesses allant de 200 à 250 nœud (370khm, 463khm) .

Pour la première fois, c’est un KC-130J Hercules qui a été utilisé pour ces essais. Les précédentes missions de ravitaillement avec la version de l’US Air Force F-35A conventionnelle avait été réalisé à l’aide d’un KC-135.

Début des essais des vols grandes distances :

Il s’agit là en plus des tests de ravitaillement de pouvoir lancer la phase de vol grande distance du F-35 entre  le site de Patuxent River et celui de Fort Worth. La version STOVL qui est destinée à remplacer les Harrier et Sea Harrier commence donc ses essais de vol longue distance qui comprendront également les divers tests de missions de combat.

3480182853_b711c01b6b_b[1].jpg

Billet déjà publié sur le F-35 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/20/f-35-la-do...

 

Photos :  1 F35B lors du ravitaillement avec le KC-130J. 2 Gros plans sur le F - 35B STOVL. @ Lockheed Martin communication.

Commentaires

Bonjour Pascal !
Belle bête... et impressionnantes performances:

http://www.youtube.com/watch?v=_GjrPvSBGXE

;o)

Écrit par : Blondesen | 17/08/2009

oui tout à fait une belle bête mais à quel prix ? dans les 100 millions pièces, des chiffres données avec le retard de production en série ? à suivre quel en sera le prix final.

je suis étonné de la toute sainte amérique qui leur faut temps de temps pour le développement final.

d'après ce que l'on entend de c'est avion ce serait le must en tout ... aussi bien en furtivité qu'en combat mais reste à voir car pour l'heure on le voit faire de petite courbette d'un côté à l'autre ... à voir lors d'une vraie présentation ce qu'il a dans le ventre ... personnellement je pense que c'est une grosse boîte à concerve avec plein de gadget et un monstrueux réacteur à 100 millions.

pour des conbat de pénétration en zone ennemi il sera accompagné par des avions brouilleur et si c'est le cas ca prouvera qu'il n'est pas si furtif ... à suivre

les USA pensent déjà a un avion de 6ème génération piloté en non piloté (drone) et Boeing en a déjà sortit en primeur des photos qui montre un avion proche du F22 mais sans enprenage ?

les drones deviendront en parti des avion de combat sans pilote

Écrit par : michel | 17/08/2009

Le problème c'est qu'avec les drones il n'y a plus (du tout) de sensation de risque pour ceux qui les pilotes. D'ailleurs un grand nombre des bavures aérienne sont faites par les drônes. Car les gars (ou la femme) qui le pilote "tranquillement dans leur bureau" n'ont pas de vue global sur la situation.

Cependant les USA, en terme d'armée "prend sont temps" pour avoir un produit dont elle a besoin et se contente rarement d'avoir un produit à moitié terminé qui ne satisfait qu'à moitié.
De plus pour les budgets, il est assez rare en aviation qu'un projet termine dans les temps avec des couts qui correspondent à ce qui était prévu.
Afin d'avoir le contrat, les entreprises limite aux maximum le budget des imprévu pour resté compétitif. De toute façon une fois le contrat atteint, ils savent qu'avec les montants dépensés, quelques milliosn en plus ne chagera pas grand chose.

Écrit par : dddnews | 18/08/2009

Les Drones sont complémentaires d’un avion de combat, ils ne permettent pas d’assurer le suivit et le lien lors d’une interception pour porter secoure à un avion en difficulté, de plus rien ne remplace l’œil de l’homme dans le ciel. Par contre en attaque au sol ou reco longue distance les drones offres certains avantages comme par exemple changer le pilote derrière sa console pour lui éviter la fatigue.
Content de revoir notre amis Michel parmi nous !

Écrit par : Steeve | 18/08/2009

merci Steeve et bonjours à tous

pas de soucis suis jamais très loin juste un peu absent car ces temps c'est période vacances pour certain d'entre nous donc les sujet de discutions sont super mais peu de monde à les commenter et en +++ de mon côté suis +++ avion militaire que civil donc voilà ma discrétion ...

à bientôt les amis et pas bétise sur les exposé sinon .... oupsss non je rigole j'adore le groupe qu'ont est car très sympas la discution avec les amis du monde des objets volant.

Écrit par : michel | 18/08/2009

Les commentaires sont fermés.