03/06/2009

Embraer livre le 100ème Super Tucano

superTucano.JPG

 

A Sao José dos Campos, l’usine Embraer a livré à la FAB (Força Aérea Brasileira)  le 100ème Super Tucano de production.

 

181 Appareils commandés :

 

Le Super Tucano a été commandé à 181 unités : par la FAB 99, la République Dominicaine 10, et le Chili 12 ainsi que par l’Equateur 24 et la Colombie 25, le Guatemala 10 ainsi que par la société de mercenaires  Blackwater 1.

 

L’origine du Super Tucano :

 

Dérivé du monomoteur turbopropulsé EMB-312 Tucano d’entraînement et issu du programme de l’Armée de l’air Brésilienne ALX, il reçoit la dénomination de A-29.

 Cet appareil est capable de missions de surveillance et de contrôle des frontières notamment contre les narco trafiquants. Susceptible d’être mis en œuvre à partir de pistes sommairement aménagées et de fonctionner en air particulièrement saturé d’humidité. 

 

L’avion est doté des dernières en matière d’équipement de vol ainsi que d’un armement monté d’origine. Doté d’un HUD (Head Up Display) affichage à tête haute, combiné avec un TCAS (Traffic Collision Avoidance Systems) et d’un FLIR (Forward Looking Infra-Red) AN-AAQ-22 SAFIRE.

 

 

suptucano.JPG

 

Photos : 1 le 100ème Super Tucano, 2 Super Tucano en vol de la FAB. @ Embraer press.

 

Commentaires

Quand est-il au sujet des ses avantages et inconvénients face à son concurrent helvétique?

Écrit par : wings | 05/06/2009

Je pense que ses avantages doivent être le prix moins élevé que le PC-21 et l'indéniable avantage qu'il n'est pas soumis à des restrictions d'exportations, car il peut (et est prévu pour) être utilisé armé, notamment dans la lutte antiguerilla. Ce qui n'est pas le cas, du moins officiellement, des avions Pilatus.

Écrit par : Laurent | 06/06/2009

Pour vous répondre, je dirais qu’on ne peut comparer le Super Tucano et le dernier né de Pilatus le PC-21. En effet, Le Super Tucano est une extension du Tucano 312 d’entraînement qui est, de la génération du Pilatus PC-9M. De plus, le Super Tucano est une machine armée spécialement développée pour la surveillance et la lutte contre la guérilla.

Le PC-21 diffèrent sur plusieurs points, d’abord il représente une nouvelle génération d’avion d’entraînement, sans égal dans le monde, qui permet une transition directement sur avion de combat (F/A-18, F-16, Rafale, Gripen, Eurofighter). N’ayant plus besoin d’un avion intermédiaire à réaction (Alpha-jet, Hawk) pour assurer la formation des pilotes, le PC-21 permet d’avoir un parc d’avions école réduit et qui consomme moins de kérosène (diminution également de rejet de CO2 et faibles nuisances sonore). Le PC-21 n’est quant à lui pas armer, mais son système permet de simuler l’ensemble des engagements air-air et air-sol.

J’espère avoir répondu à votre attente, bien à vous !

Écrit par : Pascal Kümmerling | 06/06/2009

Les commentaires sont fermés.