01/04/2009

Les nouvelles de l’A400M

A400.JPG

 

Suite à de nombreux retards, des difficultés d’ordres industrielles et des informations contradictoires, voici l’occasion de faire le point sur ce programme :

 

 

Le programme continue :

 

Suite à certains articles parus dans la presse dernièrement, le groupe EADS confirme qu’il reste pleinement engagé dans la construction de l’A400M, qui sera l’avion de transport militaire ayant les plus hautes performances pour les décennies à venir.

 

Le groupe réaffirme que le contrat signé en 2003 ne prévoit pas les conditions nécessaires pour la réussite du développement du programme, d'abord parce que le calendrier est  irréaliste, et ensuite parce que la nature commerciale du contrat ne correspond pas à la réalité d'un programme militaire dont les risques technologiques sont élevés.

EADS souhaite que la période de moratoire de trois mois proposé par l'OCCAR, doit  être utilisée, par les partenaires du programme, afin de remettre celui-ci en pistes dans des conditions acceptables par toutes les parties.

 


Une réduction limitée du nombre d'avions de transport militaires A400M commandés serait "gérable" pour EADS, a déclaré le patron du groupe européen aéronautique et de défense, Louis Gallois, dans un entretien au quotidien britannique Financial Times paru ce mardi.

 

 

C130C.JPG

 

 

Essais en vol des moteurs :



Airbus a  commencé à tester les moteurs TP400 (Rolls- Royce, SNECMA, MTU et ITP)                       en octobre 2005. Plus de 2100 heures d'essais au sol ont été réalisées avec trois moteurs sur le terrain en  banc d'essai. Marshall Aerospace a été contracté par Airbus Military pour accomplir les Flying Test Bed essais sur un Lockheed C-130. L'avion a été spécialement modifié pour accepter le nouveau moteur qui développe environ deux fois la puissance du C-130K.


Le succès de ce premier vol du moteur TP400 est une étape importante dans le développement du programme A400M, la performance du nouveau moteur lui-même, ainsi que sa fiabilité a pu être vérifiés dans un véritable environnement de vol.

 


 
Le  TP400 utilise un arbre de turbine libre qui entraîne un turbo propeller à  huit pales de cinq mètres de diamètre. Pour développer 11.000 SHP au décollage, il est le plus puissant turbopropulseur jamais construit dans le monde occidental. Il permet la large gamme de vitesses et de niveaux de vol requises, tout en réduisant le carburant et de poids. Propulsé par quatre d'entre eux, l'A400M peut croiser à une altitude plus élevée que 37.000 pieds à une vitesse comprise entre  Mach 0,68 et 0,72, tout en conservant la capacité de voler à une vitesse aussi basse que 110 kT à 5000 pieds. L'arrangement des hélices qui tournent dans des directions opposées, vers l'intérieur et à l'extérieur sur chaque aile, permet une structure avec de réduction de poids, et améliore, entre autres choses, la portance à basse vitesse.

img5[1].jpg

Petit rappel :

 


L'A400M est un avion de transport militaire conçu pour répondre aux besoins des Forces armées du monde au 21e siècle. Cet appareil sera capable de voler plus haut, plus vite et plus loin, tout en conservant une haute maniabilité. Il combine à la fois les missions tactiques, stratégiques et de logistique. Avec sa cale spécialement conçue pour transporter le matériel nécessaire à la fois pour les militaires et les missions de secours en cas de catastrophe humanitaire. L'A400M devrait devenir l’avion le  plus rentable  et le plus  polyvalent de sa catégorie.

 

EADS et Airbus Military sont encore en négociation avec les  clients pour en définir le calendrier de livraison de l'A400M futur qui remplacera l’actuel calendrier qui ne pourra pas être respecté.

 

A400M est toujours dans l’attente de son premier vol !

 

Analyse :

 

Le programme A400M n’échappe pas à cette problématique purement européenne, tout comme le programme Eurofighter. Les difficultés de se mettre d’accord, pour conjuguer les besoins d’un cahier des charges précis,  et qui répond à des besoins multiples, additionnés à une culture  industrielle divergente, péjore l’ensemble des grands projets européens. Pourtant, l’histoire nous montre que l’Europe est capable de surmonter ces problèmes avec brio, tels les programmes Ariane espace et Airbus civil (tout en y intégrant de petits pays comme la Suisse et la Suède).

Dans le cas de l’A400M, on retrouve également une opposition des cultures militaires ou s’affronte les besoins d’une capacité de projection à grande distance avec un transport tactique régional des théâtres d’opération.

Je passe ici le volet purement politique et l’incompréhension ou la méconnaissance des domaines de la défense de certains ministres ! (C’est un peu pareil partout, en Suisse aussi) !

L’Europe et son industrie, ont ici l’occasion, de prendre un très net avantage face à une concurrence qui n’a tout simplement rien à proposer, et de damner le pion à l’industrie aérospatiale émergeante des pays comme la Chine et l’Inde, qui seront demain nos adversaires en terme de production d’avions !

 

 

 

a400mcp.JPG

 

 

Billets sur le même sujet :

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/07/02/l-airbus-a...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/11/06/avions-de-...

 

 

Photos : 1 A400M lors de sa présentation, 2 Le C-130 Hercules avec l’énorme moteur TP400, 3 A400M de face avec vue sur les énormes hélices inversées, 4 Cockpit A400M, @ Airbus Military press.

 

 

12:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

Ce programme est en effet des plus important ! Espérons que les « grattes papiers » de l’Europe ne le laisseront pas pourrir !!
Perso, j’espère que la Suisse achètera un ou deux exemplaires de l’A400M.

Écrit par : Steeve | 01/04/2009

je ne pense pas que notre armée en achètera de ces A400 car ils sont déjà bien plus gros que les C295 que la suisse avait choisit mais qui c'est fait couler si vite avec je pense que nous ne verrons pas de trasporteur avec la croix suisse dessus.

et pourtant quelques temps après le refus d'achat du casa on a vu des personnalitées non militaire être favorable pour des A400 ??? c'est le chat qui ce mort la queue.

a mon goût ce programme prend beaucoup trop de temps ... ce n'est pas un développement pour un avion de chasse mais un avion de transports.

a chacun sa galère en europe avec l'avion de transport et au USA avec leur F35 qui du dévellopement à la production en série va coûté une fortune et avec ce montant on pourrait équipé toute une armée.

je pense que les USA font duré le plaisir et avec tout l'argent que certain pays qui finance ce développement ... les USA développent d'autres projets sur le dos des financeurs car ne pas oublié que les USA ont fait signé de bons contrats qui empêche que l'argent soit retournée et que avec le temps et tous ces retards pour le passage en série des F35 va faire monter le prix unitaire.

Écrit par : michel | 02/04/2009

Michel c'est très incompréhensible ce que tu dis.

Ceci dit, sans développer, je pense qu'on aurait assez l'usage d'un ou deux A400M. Espérons un jour.

Écrit par : Martin | 03/04/2009

salut Martin

personellement je serais contre l'achat d' A400 et pourtant je suis pour l'armée, s'il y aurait une votation pour l'achat de ce transporteur je refuserais à 100% bon c'est vrai qu'il est europeen et que le C295 est aussi europeen mais il est mieux pour notre pays car comme je le disait car il est légèrement plus petit.

et ces temps si j'avais le pouvoir je répondrais déjà la décision pour le NAC au niveau du rafale par une réponse très négative en réponse de solidarité du corniaud de zarko le petite caporal des USA et fraternisation avec certain pays arabe.

un président francais qui ose venir traité la suisse de paradis fiscal mais la france a en pas ??? et les petites iles anglaise ou amerloque sont propre et un président qui augmente son salaire tout seul ... a ne pas oublié que chaque pays a son petit coin de paradis ...

chaque pays c'est planté dans leur pronostique et la on cherche un dinde bien grosse pour lui arraché des plumes et comme ca on peut caché ces propres conneries et allé balayer chez les autres ...

Écrit par : michel | 05/04/2009

Pourquoi vouloir voir "petit"? Le c-295 ne servirait qu'à un transport limité de soldat pour le Kosovo et pour des exercices à l'étrangers mais sans matériel. Avec un A400M il est possible de faire de même mais avec du matériels, par ailleurs il serait enfin possible d'utiliser le DRA10 avec des véhicules pour allez exfiltré des compatriotes Suisses coincés à l'étrangers. Possibilité également de transférer des véhicules blindés en suisse de façon plus rapide que par la route (en évitant la congestion des autorautes et la pollution)! Et je n'oublie pas le corps d'aide en cas de catasthophe suceptible d'être envoyé rapidement avec du matériels lourd n'importe ou sur la planète. NOn véritablement je ne comprends pas pourquoi nou n'achèterions pas un ou plusieurs A400M !!

Écrit par : David De Ménèzes | 05/04/2009

Michel, même si je partage ton avis sur Sarkozy, ne serait-il pas un peu réducteur de choisir un avion en fonction des représentants du pays où se trouve la maison-mère ? N'oublions pas que ce n'est pas Sarkozy qui fabrique le Rafale, et qu'il n'a probablement rien à gagner à une vente d'avions.

Maintenant, si c'est pour punir les Français de l'avoir élu, alors d'accord (ce sont bien eux qui ont le plus à perdre) ; mais vu l'impopularité de ce président dans son pays, je doute qu'il soit réélu de toute façon. Le gouvernement allemand, quant à lui, reste relativement populaire dans son pays et n'a pas ménagé non plus la Suisse ; dès lors, pourquoi ne veux-tu pas éliminer l'Eurofighter ?

Toujours est-il que je ne vois pas le rapport avec l'A400M. :)

Écrit par : Matthieu | 05/04/2009

je n'est pas besoin d'éliminer l'eurofighter car il le sera d'office car déjà vu son prix et aussi il ne va pas offir un meilleur échange technologique par rapport au suédois.

il y a quelque jour un général suédois a était invité en suisse avec visite des bases et divers chose donc on voit bien que un intérêt plus précis de la suisse du côté suédois

avoir des A400 en suisse pas forcément bien car je ne pense pas qu'on a un emploi du temps a 100% pour ce genre d'avion vu sa masse mais un avion un peu plus petit sera bien mieux utilisé et plus souvent.


la suisse aide à l'étranger mais n'est pas forcément tous les jours à faire des ravitaillements en grande quantité ??? mais je pense que le choix qu'un transporteur est terminé et rayé de la liste du moins pour ces prochaines années...

Écrit par : michel | 06/04/2009

je pense au contraire que ces besoins sont multiples, militaires, aide humanitaires ( l'actualité avec le tremblement de terre en Italie par exemple) sans oublier qu'un tel avion serait également à disposition pour les engagments du CICR ! Notre pays à besoin de disposer de moyens aériens propres, il est ridicules de qu'a chaque fois le CF doive faire appel à une société privée, perte de temps et incapacité politique !

Écrit par : Eric | 07/04/2009

Je suis d’accord, notre pays doit se donner les moyens d’agir et non plus de jouer l’attentisme ! Un avion de transport lourd (ou deux ) sont des outils de notre politique intérieur et extérieur.

Écrit par : Olivier | 07/04/2009

Les commentaires sont fermés.