02/03/2009

NEURON : Début de fabrication !

 

 

 

Neuron%202007-03-001[1].jpg

 

 

Le projet européen de démonstrateur de drone de combat entre dans sa phase active de fabrication des prototypes.A ce jour, 85 % du budget total a été attribué à l'industrie par la DGA, qui agit au nom des six états partenaires (France, Suède, Italie, Espagne, Grèce et Suisse).

Au cours du premier semestre 2008, tous les systèmes composant le NEURON ont fait l'objet de revues de définition avec l'ensemble des partenaires industriels. Ces revues ont permis d’assurer la cohérence d’ensemble. Le travail de définition des interfaces est maintenant presque fini et autorise à passer aux travaux qui détailleront les systèmes et la cellule équipée.

DSFM070061[1].jpg


Essais de développement et vols de démonstration

 Ruag, partenaire industriel suisse du programme, a réalisé deux essais spécifiques en soufflerie. Le premier a permis d'identifier les conditions dans lesquelles l'aérodynamique se trouve affectée par la proximité du sol (effet de sol) et, le second, d'analyser les conséquences de "chocs d'oiseau" sur le bord d'attaque. Les résultats positifs obtenus ont donné la possibilité de figer les formes définitives du véhicule aérien.

En parallèle, le 30 juin 2008, un vol de démonstration a été effectué par le drone AVE-C. Sa configuration générale, proche de celle de NEURON, a conforté la capacité de celui-ci à réussir, dès son premier vol, un décollage et un atterrissage automatique. Dans le domaine de l'expérimentation de nouvelles gouvernes, le 10 octobre 2008, l'AVE-C réalisait un vol contrôlé en lacet par vectorisation de poussée.

 

DM142_DSCN0012.jpg_4DImageD_02[1].jpg



Fabrication : le passage à l'acte

La furtivité est un des enjeux technologiques majeurs du programme. La réalisation du NEURON, tant dans le domaine de la signature radar que dans celui de la signature infrarouge, nécessite le développement et l'intégration de nouvelles technologies relatives à sa structure.à sa structure.

Les sous-ensembles les plus critiques ont fait l'objet de réalisations concrètes permettant de mettre au point et valider les processus de fabrication et d'assemblage.

Véritable galop d’essai pour le programme, le montage d'une tuyère complète est maintenant achevé. Réalisée par le partenaire industriel grec Hellenic Aerospace Industry (HAI), qui fabrique également le fuselage arrière, la tuyère, couplée au réacteur Adour de Rolls-Royce Turbomeca, estsoumise à des essais mécaniques et d’intégration depuis janvier 2009.

Un démonstrateur d'entrée d'air a été fabriqué par le centre de développement exploratoire (CDE), dans l'usine Dassault Aviation d'Argenteuil. L'usine de Biarritz a, quant à elle, produit un tronçon complet de bord d'attaque, d'une longueur d'environ deux mètres.

En vue de satisfaire les exigences de furtivité, les difficultés rencontrées à l'occasion de ces réalisations ont été similaires : une maitrise très serrée des tolérances sur les discontinuités de forme, et l'incorporation de dispositifs spéciaux.

Méthodes de travail collaboratif

Capitalisant sur l’expérience acquise au cours de projets récents, l'installation en plateau physique va être progressivement allégée au cours de l'année 2009 pour évoluer vers un travail en plateau virtuel avec tous les partenaires industriels (Alenia Aeronautica, SAAB, EADS CASA, HAI et RUAG). Cet outil offrira, à l'ensemble des équipes, la possibilité de travailler simultanément, en toute sécurité et en temps réel, à partir de la même base de données informatique et ce, quel que soit le lieu d’exécution des travaux.

Le premier vol du NEURON est programmé fin 2011. Les essais en vol auront lieu en France (à Istres), en Suède puis en Italie pendant plus d’un an et demi.

Au-delà du NEURON, c'est donc l'industrie aéronautique européenne de défense qui prend forme !

 

 

 

 

 

 

_DSF6876[1].jpg

 

 

Photos : Dassault communication.

 

A Lire, billet sur le même sujet :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/07/22/démonstrateur-furtif-neuron.html

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

Commentaires

Super article !
Merci pour toutes ces précisions !!!
Bel exemple de partenariat européens, et dont je me fais une joie de la bonne participation Helvétique !!!
Au moins il n'y aura pas d'interférences concernant les intérêts suisses, français, suédois, italiens et autres européens ... Et déjà çà, en plus des résultats très prometteurs du projet NEURON, est une victoire industrielle d'une vraie politique européenne de ce programme ...
Et j'en suis ravi !
Joël

Écrit par : Joël | 02/03/2009

c'est une réussite ce drone, un vrai tour de main de plusieurs pays sur la même longueur d'onde.

quand est t'il de sa taille réel ? sa vitesse ? distance de fonctionnement ?

Écrit par : michel | 03/03/2009

Bonjour Michel,
Pour essayer de vous répondre, il faut tout d'abord savoir que le NEURON et assez confidentiel dans les données techniques, la maquette en photo ci-dessus au dernier salon du Bourget n'est bien évidemment pas à l'échelle ! Ce que l'on peut en déduire c'est que ce drone aura une surface assez proche de celle de des Vampire et autres Venom bien connu chez nous ! Question vitesse, il devrait atteindre pour les essais mach 1, et plus, en version déffinitive.

Bonne journée et à bientôt Michel.

Écrit par : Pascal Kümmerling | 04/03/2009

Bonjour Pascal

je vous remercie pour ces infos

donc on pourrait le comparé au X47 Américain ?

Écrit par : michel | 04/03/2009

Les commentaires sont fermés.