20/11/2008

F-35 la domination US !

 

f35.JPG

 

Le département américain de la Défense  confirme la vente de 75 avions de chasse à Israël,  un contrat de 15,2 milliards de dollars (10,76 milliards d'euros),  comprenant des pièces de rechange et la maintenance des appareils .L'appareil,  le F-35 de Lookheed Martin,  conçu pour succéder au F-16,  devrait constituer le pilier des forces aériennes dans plusieurs pays pendant des décennies.

 

  Il s’agit de la première vente du Lookheed Martin F-35,  aussi connu sous le nom de Joint Strike Fighter,  en dehors des Etats-Unis et des huit pays associés à sa fabrication.  L'avion de chasse n'est pas encore en service,  mais les Etats-Unis en ont commandé 2.458 exemplaires pour leur marine,  leur armée de l'air et de terre,  pour un prix global de 300 milliards de dollars (212,53 milliards d'euros).  L'Espagne,  le Japon  et  Singapour ont aussi envisagé de s'en doter,  et l'Italie,  la Grande-Bretagne  et  l'Australie sont partenaires de son développement » (Espagne, Italie, Angleterre : version B en remplacement des Sea Harrier et Harrier).

 

Les huit pays associés, à des degrés divers, à son développement sont (Royaume-Uni, Turquie, Norvège, Italie, Pays-Bas, Canada, Australie, Danemark).
AIR_F-35_Left_Wingover_Rear_View_lg[1].jpg
Ainsi, la version A de l’appareil, à décollage classique, doit équiper l’US Air Force et remplacer les F-16 et les A-10. Le F-35 B, à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) est destiné à l’US Marine Corps quand les Harrier II et les F/A-18A/B Hornet seront progressivement retirés du service. Enfin, l’US Navy compte sur la variante navalisée (F35 C) pour épauler les F/A-18 C/D et les  F/A-18 Super Hornet.

 

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. La Norvège qui hésitait entre le SAAB Gripen NG et le F-35 vient de choisir l’avion américain, et ceci par la voix de son ministre de la Défence ( il s'agit d'un choix déterminant, la commande devant être avalisée courant 2009).

En effet, la Norvège avait depuis plusieurs années entreprit de participer au développement du F-35 et ceci par la motivation de Lookheed Martin qui avait en son temps déjà fournit les F-16 à ce pays.
 
Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de commonalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

- F-35A : appareil à décollage classique destiné à l’US Air Force, remplaçant les F-16 et A-10 et devant épauler le F-22 Raptor
- F-35B
: appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marine Corps
- F-35C : appareil devant opérer sur porte-avions classique, remplaçant les F/A-18  Hornet de première génération A/B, en complément des Hornet C/D et E/F Super Hornet.

Ces trois versions ont pour points communs d’être furtives, l’appareil possédant une soute à armements capable de loger principalement deux bombes guidées et deux missiles air-air AMRAAM, de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable aux F-16 de première génération. A noter que le F-35 peut recevoir de nombreux armements sur 7 pylônes externes, sacrifiant la furtivité au profit de la capacité d’emport, qui peut aller jusqu’à 9 tonnes de charges diverses (réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air). Avec le F-35, l’Amérique confirme son grand retour, comme l’un des principaux fournisseurs d’avion de chasse en Occident, et ceci à la manière dont le même constructeur  à l’époque (General Dynamic)  avait remporté le contrat de l’OTAN avec la fourniture de l’avion F-16 Fighting Falcon.

sdd_f35testb_016[1].jpg

 Photos : Lookheed Martin.

23:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook | |

Commentaires

c'est un bel avion mais ne sera pas accéssible à toute les armées je pense, avoir 4 ans de retard sur le développement va faire monté la facture à l'unité.?

ou la quantité prévu va le mettre à un pris assez intéréssant ??

Écrit par : michel | 21/11/2008

"L'avion de chasse n'est pas encore en service, mais les Etats-Unis en ont commandé 2.458 exemplaires pour leur marine, leur armée de l'air et de terre, pour un prix global de 300 milliards de dollars (212,53 milliards d'euros)."

Oh si peu ? Décidèment, c'est la crise, hein...

Écrit par : Géo | 21/11/2008

ET oui Géo ! c'est la crise, et que font les investisseurs dans une telle période ? ils investissent dans le sexe et les armes ! Bon, trève de plaisanterie, cette avion a été commandé bian avant la crise, de plus les ventes d'armes ont augmnenté de 45 % dans le monde ces trois dernières années et ce n'est pas fini! Un très récente étude démontre que malgré la situation l'augmentation de dépenses militaire devrait augmenté de 15% entre 2009 et 2012 ! Eh oui finit la chute du mur, c'est l'heure de la modernisation, il n'y a que quelques naifs qui pensent encore que tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil !

Écrit par : Liv | 21/11/2008

Je sais que vous avez raison, Liv, je ne suis pas sûr que vous vous imaginez aussi bien que moi ce que cela signifie. J'ai une très bonne capacité de scénarisation...
D'après vous, allons-nous vers la (véritable) IIIème guerre mondiale, Chinois/Indiens et Américains contre Russes et Pakistanais/Afghans/Iraniens/Arabes , avec l'Europe qui explose entre chaque camp ? (Français contre Anglo-Saxons, as usual...)
Le but étant bien sûr de tuer le maximum d'humains et de détruire le maximum de richesses, dans l'intérêt bien compris des survivants...
A part ça, je ne vois pas l'investissement dans le sexe, à moins qu'on considère la Bourse comme une branlette, ce qui n'est pas tout faux, vu la maturité intellectuelle des traders.

Écrit par : Géo | 21/11/2008

En fait, le risque d'une nouvelle "Grande guerre" restera faible à partir du moment ou la parité entre les divers forces en présence resteront équilibrées, augmentation des dépenses militaires, certes mais finalement assez bien réparties sur les divers continents. Mon petit clin d'oeil aux investissements dans le Sexe part du principe que lors des crises, l'hommes à tendances à revenir à des choses simples dont le sexe, voyez par exemple les investissements actuels dans certains journaux ayant une jolie page centrale (si vous imaginez ce que je veux dire) et en ce moments il est facile de trouver de l'argent dans ce type de loisir. Ah je lisais l'autre jour les déboire d'un politicien français, alain madelin empétrer dans des investissements sur des sites web X !

Écrit par : Liv | 21/11/2008

une 3ème guerre la est une bonne question ??? en quelque sorte on la déjà ... mais elle a changée de figure , elle est plus vicieuse et c'est quoi !!! le terrorisme.

maintenant un pays ne peut plus attaqué un autre pays juste comme ca ... il faut des arguments, rappelons nous au 11 septembre mais la il y a une part de mystère car on a vu ce que l'on devais voir ... je pense qu'il y a anguille sous roche et que ce sont pas ceux qu'on pense qui en sont responsable, oubliez pas que avec les médias on peut tout faire et montrer ce que l'on veut...

les sauveurs de l'europe ne sont plus les américains et les méchants ne sont plus côté soviétique mais côté moyen-orien et ou sont le sauveurs de l'europe et bon côté asie

Écrit par : michel | 21/11/2008

Pourquoi un monomoteur embarqué ? ...à quoi en est donc la doctrine sécuritaire bi-moteurs?

Écrit par : Silvio REFONDINI | 31/12/2008

Un monomoteur embarqué!!! ...et en lieu et place de bi-moteurs??? Quel intérêt, si ce n'est une question de finances?

Écrit par : Silvio REFONDINI | 31/12/2008

Et bien il semblerait que d'abord le F-35 reprenne le concepte du Harrier monomoteur également et puis finalement, les moteurs ne sont-ils pas devenu suffisamment sûr ? Et par ailleurs la menace missile étant plus actuel que la menace canon le risque d'être abattu et devenu plus singulier, dès lors, il me semble (et celà n'engage que moi) un monoréacteur pourrait bien être suffisant !

Écrit par : Franck | 01/01/2009

une question: pourquoi pas cet avion comme NAC de l'armée suisse et non rafale, grippen etc...?
merci

Écrit par : olivier | 07/01/2009

Bonjour Olivier,

Oui votre question est en effet très intéressante, pourquoi le F-35 n'est -il pas associé comme candidat au NAC ?

J'y vois deux réponses :

premièrement le prix qui avoisine le 80 milions de dollars US pièce, avec un budget décidé de 2,3 milliard (3,5 à l'époque pour les F/A-18)il n'aurait pas été possible d'acheter suffisamment d'avions (environ 20 à 24 prévu ).
Par ailleurs, les pays ayant choisit de l'acheté deviennent partenaires de développement et doivent pour celà débourser un montant pour finaliser la mise au point de l'appareil, ce qui augmente passablement le budget, et assurer également les éventuelles retards de mise au point, bug, etcs.

Deuxièmement,le F-35 ayant commencé ses essais, il n'est pas encore au point donc il n'était pas possible de le tester en Suisse pour l'instant. Il n'est d'ailleurs pas coûtume dans notre pays d'acheté un aéronef sans l'avoir préalablement essayé.


Certes les choses pourraient changer à l'avenir, je pense au Drone européen NEURON(reconnaissance et bombardement)dont la suisse fait partie intégrante du programme de recherche et developpement aux côtés de plusieurs pays (France, Grèce, Espagne, Italie et Suède)Voir billet sur le sujet dans les archives du blog.

En espérant avoir répondu à votre question ! bien à vous !

Écrit par : Pascal Kümmerling | 08/01/2009

L'administration Obama pourrais bien carrément mettre fin au programme à cause des dérives budgétaires, estimant que le temps des gaspillages aux frais des contribuables est terminé: seule la version navale a passé l'épreuve du GAO...
A mon avis il vaudrait mieux prolonger la fabrication des F22 et accorder l'export

Écrit par : Halala! | 10/03/2009

Etant donnée le nombre de partenaire européen et en particulier les anglais qui ont une nécessité absolue de la version stovl du F35 et de l'état plutôt avancer des essai en vol, l'annulation du programme me parait totalement irréaliste.
Enfin le F22 est un chasseur de suprématie aérienne alors que le F35 est conçu comme le remplacement du F16 et de l'A10 et donc avec des capacité d'attaque au sol.
Il m'apparait comme étant plus couteux d'adapter le F22 a ces différentes mission que de continuer avec le projet F35

Écrit par : BiLKiNiS | 10/03/2009

Abandonner le F35 ?
Utopie, ce n'est pas sérieux !!!
L'abandon de se programme coûterait bien plus que sa finalité, au vue des engagements pris et au vue des sommes déjà englouties pour son développement jusqu'à ce jour !!
Et je passe sur les conséquences (non acceptables pour les US et leurs partenaires) politiques, industrielles, sécuritaires et économiques !!!

Par contre, avec un appareil qui frôle maintenant les 100 millions de dollars pièce, il est clair qu'il va y avoir des coupes certainement importantes dans les commandes !!!!
joël.

Écrit par : Joël | 10/03/2009

Je partage volontiers l’analyse de BilKinis, le F-22 est un avion de supériorité dont l’adaptation air-sol reste limitée. Par ailleurs l’exportation de celui-ci sera restreinte, probablement limitée au Japon, Corée du sud et Israël. Environ 100 à 150 appareils ! Côté USA le programme déjà revu à la baisse devrait se limiter à 100 à 160 appareils pour les dix années à venir, histoire de maintenir les chaînes de montage tout en limitant les dépenses.

Pour le F-35 c’est une toute autre affaire, plusieurs clients étrangers sont engagés de façon financière mais également industriel, le retrait de ce programme serait catastrophique car il faudrait à l’administration Obama payer des pénalités aux pays associés d’une part et de l’autre la fin de l’industrialisation serait une catastrophe pour l’emploi ! Cette avion représente tout comme sont prédécesseur le F-16 une réussite en terme d’emploi et de bénéfices, tout ce dont à besoin l’économie US !

Écrit par : Steeve | 10/03/2009

Et bien moi je partage volontier l'analyse de Steve, autant sur le F22 que le F35 !!!

Je dirais juste que pour le F35, pour maintenir les budgets prévisonnels d'acquisitions, les pays signataires recevrons moins d'unités que prévu initialement lors de "la levée de fonds" ... (souscription !!)
Joël.

Écrit par : Joël | 10/03/2009

qui sais quel est la vitesse de décollage d'un F18 - gripen et leur vitesse d'atterissage

Écrit par : michel | 10/03/2009

Bonjour Michel,
pour vous répondre concernant le Rafale, les autres je ne sais pas !!
(mais pourquoi cette question ici ???)

Si ça peut vous donner une idée, pour le Rafale :

Vitesse max à 11 000 m: Mach 1.80
Vitesse max en basse altitude (configuration de police aérienne): 1350 km/h
-----------------------------------------------------------------------------
- Vitesse de décollage au sol du Rafale aux environs de 130 Kts (noeuds)
(Environ 160 m/s)
- Vitesse d'approche: 120 Kts (noeuds)
-----------------------------------------------------------------------------
Longueur minimale de décollage (configuration de police aérienne): 820 m (590 m avec post-combustion)
Longueur d'atterrissage (configuration de police aérienne): 490 m
Vitesse ascensionnelle: 325 m/s
Plafond de combat: plus de 55 000 pieds (16 764 m)
Rayon d'action: 1850 km en mission air-air avec 8 missiles Mica et 6600 litres de carburant répartis dans 5 réservoirs extérieurs
Temps de patrouille air-air: 3 heures
Facteurs de charge limites: -3.2G à +9G
Motorisation :
2 réacteurs Snecma M88-2 d'une poussée sèche de 4967 kg et avec Post-combustion de 7439 kg.

Écrit par : Joël | 11/03/2009

Bonjour Joël

je voulais savoir en moyenne à quel vitesse un avion de chasse décollé mais j'ai aussi oublié de mettre le F35 dans ma demande.

juste pour comparaison

encore merci Joël

Écrit par : michel | 11/03/2009

oupssss Joël

un décollage de rafale est de 160m/s ??? est t'il booster par des fusés car en km/h c'est très rapide, presque plus vite qu'un OVNI

Écrit par : michel | 12/03/2009

Allons allons Michel, ce n'est que la vitesse du TGV... Son record, il est vrai. Mais cela reste nettement inférieur à la vitesse de croisière du Superjumbo des familles.

Pour information, la conversion m/s -> km/h revient à multiplier par 3,6 ce qui donne dans notre cas 576 km/h. Cela me paraît un peu beaucoup, du moins pour un Rafale M : ça voudrait dire que sur les 75 m de la séquence de catapultage l'accélération moyenne serait de l'ordre de 17 G (si je ne me suis pas trompé dans mes calculs) ! Il est vrai que l'avion parcourt un peu plus de 75 m avant de décoller, mais pas beaucoup plus ; cela resterait voisin de 15 G, donnant un temps de décollage d'à peu près 1 seconde (d'après les vidéos ça me paraît être un peu plus). Imaginez alors les sollicitations mécaniques sur le train avant (15 fois le poids de l'aéronef) !

Il n'empêche que je suis curieux de connaître la vitesse officielle d'un OVNI ! (Oui, je suis taquin ce soir.)

Écrit par : Matthieu | 12/03/2009

A mon avis il y a eu confusion entre m/s et kts (nœuds) sachant que 1 kts = 1.8km/h ça donne une vitesse au décollage de 288km/h qui est plus en concordance avec les possibilités de catapultage sur porte-avion

Écrit par : BiLKiNiS | 13/03/2009

"----------------------------------------------------------------------------
- Vitesse de décollage au sol du Rafale aux environs de 130 Kts (noeuds)
(Environ 160 m/s)
- Vitesse d'approche: 120 Kts (noeuds)
----------------------------------------------------------------------------"

Ouuuups !!!!!
He bien, au moins je dois reconnaître que beaucoup suivent !!!
Eh oui, je vous présente le nouveau Rafale (d'où sont nom !!) "super NG standard F160++++++" avec moteurs de 30T de poussée .... !!!!! lol lol
Bref, fi des concurrents Gripen, Typhoon, Super Hornet et Cie ... Il s'attaque maintenant (comme dit plus haut) au TGV !!! Quand je vous dis qu'il sait tout faire cet avion !!!! lol

Enfin, pardon !!! Désolé, je ne sais pas d'où ils sortent ces 160 m/s, mais évidemment pas de l'envol du Rafale !!!
Un copié/collé d'une valeur X ou Y qui à dérapé ... J'ai fourché du clavier !!
(il n'empêche que je ne vois pas à quoi ils correspondent ... ???)
Merci à tous de la sympathique correction, ce qui permet entre autres de réviser ses classiques !!!
Joël ...
Les autres valeurs sont exactes.

Écrit par : Joël | 13/03/2009

Joël, l'idéal serait de pouvoir décoller sans catapultage. Si on reste sur les 160 m/s pour la vitesse de décollage c'est 150 t de poussée totale qu'il nous faudrait. L'équivalent de vingt M88-2 en postcombustion. Une paille ! ;)

PS : si on montait une infinité de M88-2 sur un Rafale, on ne pourrait pas décoller à plus de 8,5 G d'accélération à cause de la masse du moteur. Je n'ai pas tenu compte de cette masse dans le paragraphe précédent.

Écrit par : Matthieu | 14/03/2009

Les commentaires sont fermés.