21/07/2008

Nouvel avion de combat : le JAS-39 Gripen

080418306ssl5[1].jpg

Du 28 juillet au 22 août 2008, deux Gripen (en principe un monoplace JAS-39C et un biplace JAS-39D) devraient être basé à Emmen, dans le cadre de l’évaluation de cet appareil potentiellement destiné au remplacement des F-5E/F Tiger des Forces Aériennes Suisses

 

Pour faire suite aux billets déjà publier sur le blog, je vais revenir en détail sur chacun des protagonistes à la veille de leur arrivée en Suisse, dans le cadre du “Nouvel Avion de Combat” (NAC).

Premier avion de 4ème génération multirôle à avoir été mis en service, le Gripen est produit en série à Linkopink depuis 1993 par l’avionneur suédois SAAB en collaboration avec Volvo Aero, Ericsson et FFV Aerotech pour remplacer les Viggen ainsi que les derniers Draken.

JAS qui signifie : (J) pour interception, (A) Attaque et (S) reconnaissance, le Gripen est un avion à tous faire relativement petit, car plus léger que son ancêtre le Viggen mais capable de décoller court (800M) sur de petites portions d’autoroutes. Le Gripen fait appel à une large panoplie d’équipement “made in USA” tant en ce qui concerne ses systèmes, son avionique, son moteur Volvo RM12UP (en fait un Général Electric F404-402, le même que nos F/A-18), les commandes de vol électriques triples chaîne (Lockeed Martin). Son radar actuel l’Ericsson PS-05 utilise notamment des éléments anglais et le nouveau radar à antenne active AESA utilise des éléments produit par le français THALES. Il n’en reste pas moins que l’intégration de ces composants est purement suédoise et que les techniciens scandinaves ont réussi à en tirer la quintessence. Doté d’un armement complet (ainsi que des viseurs de casque) et multinational validé,les clients ont dès lors un vaste choix parmi divers engins européens (suédois, français, allemand et anglais) ou américains et même israéliens ! Armé d’un canon Mauser de 27 mm, le Grippen dispose de 7 pylônes et d’une perche de ravitaillement en vol rétractable, ainsi que d’un système de génération d’oxygène pour les vols de longue durée.

 

La Suède a reçu à ce jour 207 JAS-39 Gripen dont le dernier a été livré fin 2007, aujourd’hui le développement en cours d’une version légèrement plus grosse du Gripen (voir billet précédent) en collaboration avec le Danemark suit son cours. A ce jour, six pays ont commandé le Gripen soit  : la Suède, l’Afrique du Sud, la Hongrie la Tchéquie et la Thailande pour la version actuelle (C/D) et le Danemark pour la nouvelle version en développement soit le Gripen (E/F). Du point de vue de l’industrialisation, la version actuelle du Gripen, sauf nouvelle commande devrait se terminer fin 2013 et la nouvelle version du Gripen doit commencé sa production courant de la même année. Outre la Suisse, le Gripen est actuellement proposé à L'Inde à la Grèce, à la Norvège et au Brésil.

 undstunden78je[1].jpgundstunden83ic[1].jpg

 Gripen C/D actuel et Gripen E/F (plus large, le train principal a été déplacé sur sous les ailes)

Armasuisse a planifié une présentation pour les spotters et pour les médias.

Pour assister à l’une de ces journées, il faut vous inscrire en utilisant les formulaires sur les liens suivant :

 - Spotters (11.08.08) : DDPS formulaire d’inscription

- Média (12.08.08) : DDPS formulaire d’inscription

 

Prochain billet sur le sujet NAC : le RAFALE !

Commentaires

la nouvelle version est vraiment differente du C-D mais la suisse test la version actuelle et si elle le choisit elle prendra le NG de toute facon puisque l'autre ne sera plus fabriqué et je trouve ceci très bien.

par contre on voit beaucoup de matériel américain et si un jour il y a un embargot ca peut posé problème avec les pièces ou l'entreprise peut les fabriqué par elle même ... la toujours la même question mais concernant l'EFA2000 c'est peut-être un peu la même chose mais le rafale est un pur produit francais ??? pas sur.

concernant le nouveau NG il sera équipé de commande vocale (homme-machine) donc beaucoup de fonction seront éxécuté uniquement par la voix du pilote et l'ordinateur de l'avion obéira, il y aura que le tir de missile ou canon ou larguage de bombes qui restera la décision du pilote.

un tell système est actuellement lis sur le F35 qui sont très en retard par rapport à l'EFA2000 qui lui a ce système opérationnel depuis 2005 et concernant le rafale il y aura pas un tell système, par contre pour le nouveau NG il sera incorporé mais au début saab ne voulait pour le mettre et là oui car c'est aussi question marketing et aussi un avantage pour l'aviation car bien plus rapide de commander avec la voix et déplacer sa main pour appuyer un commande.

Écrit par : michel | 22/07/2008

Grippen NG : est-ce une idée d'acheter un système sur papier pour en payer les frais de développement? ça me rappelle le Mirage III où on a voulu avoir un autre radar et au bout du compte on a acheter 67 machines au lieu de 100...
Choisir le chasseur du pauvre pour avoir 5 machines de plus au bout du compte, très peu pour moi. A mon sens le vrai favori reste le Rafale avec ça technologie de pointe et ses capacités réellement omnirôles...

Écrit par : Pascal P. | 25/07/2008

bon l'affaire des Mirages c'était spécial, car non seulement on a changé le radar mais l'armement, l'ergonomie du cokpit et ajouté un système hydraulique pour le ranger dans les cavernes, chère certes mais nous avons eu le meilleures Mirage !
le Rafale justement il faudrait changer l'armement et modifier les abris de guerre, la facture va prendre l'ascenseur, il me semble que celà ressemblera à l'affaire des mirages, NON ??

Et puis technologie de pointe le Rafale ? oui mais pas plus que les concurrents qui auront tous un radar AESA d'ici 2010, sans oublier que l'antenne radar du Gripen NG et produite par "THALES" he oui ceux là même qui produident le RBE2 du Rafale !

je crois que la grosse difficulté vient du fait que finalement ces avions sont et seront très proches les uns des autres.

Écrit par : Ethan | 25/07/2008

l'affaire des mirages n'est pas comparable à l'achat actuel ... le jas39 a rien a envié sur le rafale qui lui n'arrête pas avec ces versions F3 qui vient de sortir et à quand la version 4-5-6 et ainsi de suite et bien vraiment null le rafale qui a chaque truc que l'on ajoute on change de version ... si la suisse achete un rafale et bien la galère avec les updates.

l'EFA2000 pas pour la suisse non plus déjà trop cher et encore trop gros et encore beaucoup à améliorer

concernant le prix on payera un peu plus cher le NG car il est plus perfoment que le C mais on ne payera pas les frais mais juste que c'est un nouvel avion si on peu le dire comme ca et il y aura pas à modifier la hauteur de l'avion car il vat très bien dans nos abris ... peut-etre juste une petit modification de la stucture pour qu'il soit opérationnel pendant 30ans comme ce qui a été le qu'a pour nos F18.

Écrit par : michel | 26/07/2008

Les commentaires que j'ai lus sur le forum aviation militaire net
me font fortement douter qu'on peut raisonnablement faire une évaluation du C/D en ayant dans l idée d'acquérir le E/F dans le cas Suisse.

http://www.avions-militaires.net/forum/viewtopic.php?f=3&t=83&start=390

De plus le site de Gripen parle bien du C/D poru la SUisse pas du E/F

Avez vous des infos officiel indiquant l'option E/F ?




En outre, Le C/D n est-il pas un peu limite comme nouvel avion de combat, si l on pense qu il n arriverait en service en Suisse que vers 2015 et qu 'il ne dispose pas d avancée technologique considerable par rapport aux actuels fA/18 updatées ?

De plus, quel est vraiment l avantage d acheter un jet certes moderne mais tres leger et donc ayant peu de marge de maneouvre evolutive (l evolution du E/F n est elle pas un aveux du faiblesse par rapport au C/D?) ?

Si le seul avantage d acheter le gripen C/D est de pouvoir en acquérir 5 de plus qu'un autre modele plus perfectionné peut on encore considerer que la quantité joue encore un si grand role pour un pays comme le notre. Ne doit on pas privilegier la qualité en disposant de ce qui se fait de mieux dans le domaine en gardant les compétences clés solide en matiere de defense aerienne reconnaissance et attaque au sol.

Écrit par : crys | 27/07/2008

Bonjour Crys,

L'évaluation d'un avion de combat est chose complexe. Dans le cas du Gripen ou devrait-on dire "des Gripen" le choix de la version et surtout de ce qui sera disponible d'ici 2014-2015 peu se comparer à ce que nous avons vécu avec le F/A-18. En effet, nous avions testé la version A/B car le C/D n'existait qu'en tant que prototype, c'est exactement ce qui se passe aujourd'hui avec le Gripen. Si l'on regarde de plus près les différences entre les modèles C/D et E/F du Gripen on s'apperçoit que sur les grandes lignes l'avion reste le même mais sensiblement plus grand avec un nouveau radar et une version de moteurs plus puissante. En ce qui concerne l'équipement il disposera d'une version plus récente de système de guerre électronique et une mise à jour des displays et autres moniteurs ainsi que d'une commande vocale. Rappelons que si le F/A-18C/D est le même d'un point de vue de la taille, le moteur est différent, le radar ainsi que l'ensemble des systèmes des guerres électronique, de plus l'arrivée du missiles AMRAAM 120B alors que nous n'avions pu testé que l'ancien SPARROW.

Choisir un avion c'est aussi en suivre le développement et son évolution jusqu'a son arrivée en escadrille, d'ou la difficulté pour un constructeur de pouvoir garantir la quintessance de celui-ci !

Cette problématique est par ailleurs valable pour les trois concurrents qui sont eux aussi en état d'évolution.

Écrit par : Pascal | 27/07/2008

Merci pour ta réponse Pascal,

Toutefois il y a quand meme une prise de risque considerable quand a la fois la structure, le moteur, le radar le train d atterissage et l avionique changent.

Dès lors comment arrive on a evaluer le risque que l on prend en evaluant quelque chose qui n a plus grand chose a voir avec ce que l on va obtenir ?

Écrit par : Crys | 27/07/2008

C'est juste, ce n'est pas chose facile, en fait, le constructeur doit fait état de l'avancée des travaux d'évolutions, transmettre des données récoltées durant les testes. En ce qui concerne le Gripen, le nouveau moteurs est celui du F/A-18E/F Super hornet et il vole déjà avec le Gripen. le nouveau radar éxiste déja et se trouve en phase de testes diverses données sont donc accessibles. Pour mémoire le Suisse n'avait pas retenu le Mirage 2000-5 car l'avancée des systèmes avait étées jugées insuffisantes et de nombreux doutes perduraient sur l'efficacité de ceux-ci !

Écrit par : Pascal | 27/07/2008

La conception générale du rôle de l'armée et donc de son aviation semble patiner fortement dans la choucroute. Au-delà du fait que c'est l'image que veulent faire passer cette ignoble clique de journalistes bobos gâtés par leur mère célibataire, il n'en reste pas moins vrai qu'il y a un problème de concept. Si qqn peut m'indiquer une adresse pouvant compenser l'effondrement du blog de Ludovic Monnerat - ce génial penseur des tenants et aboutissants de l'armée suisse ayant été mortellement touché par une crise majeure : sa femme est tombée enceinte. -, je lui en serais fortement reconnaissant...

La question que je me pose est la suivante : le matériel, c'est bien, c'est important. Mais les gens capables de maîtriser ce matériel, c'est encore plus important. Nous avons certes besoin d'une aviation maîtrisant le ciel suisse. C'est le rôle des FA-18 actuels.

Pilatus vient de sortir le P-21, magnifique avion de combat air-sol. Nous n'aurions jamais du dépenser un centime pour les Léopards...
Il arrive parfois, rarement, sauf quand il s'agit de défendre ces avions face à la tribu des crétins altermondialistes, que l'on évoque le rôle d'avions école des Pilatus, 7, 9 ou 21...
Alors pourquoi ne pas consacrer le budget de l'aviation à l'achat de nombreux P-21 pour renforcer les capacités de l'armée suisse terrestre, former de nombreux jeunes pilotes qui en temps voulu, feront sans problème la transition sur des modèles supérieurs destinés à des missions dévolues aux FA-18 ??? Ce qui permet de faire subsister Pilatus...

Prière de réfléchir 5 secondes avant de répondre n'importe quelle connerie...

Écrit par : Géo | 28/07/2008

Hello Géo ... je te répond et promis j'ai pris 2 minutes à lire ton message.

si tu le permets je vais expliqué un peu tout de ton message et il y a du vrai sur certaine chose.

je ne suis pas un expert militaire, ni un riche finacier dans le domaine militaire mais juste une personne qui est pour une armée moderne et forte ... et ne dis pas ca pour que l'on parte en geurre car déjà la suisse est une armée défensive.

1) conernant le site de moennat et bien j'en suis dédolé et ne peut donné un avis car je ne connais pas le pouquoi du comment.

2) conernant les chars et bien la je trouve que tu as raison mais moi j'aurais vu un char comme le CV90 qui peut etre armée comme un char de combat et aussi bien plus maniable et pk pas appuyé ces CV90 avec des VBL Panhard français équipé des missiles antichars donc léger et très efficace ... mais bon voilà quand l'armée les as acheté on avait encore c'est aspect de guerre froide et soudain tout a changé dans le monde et la donne était plus plus la quantité de char mais sur la rapidité.

3) le P21 est un super appareil mais faut pas oblié qu'il est plus un avion décolage qu'un avion de combat pur ... on voit mal un pilote suisse partir en combat avec son P21 et allé intercepté un avion de chasse qui vole a 2x la vitesse du son et la il faudrait mettre de bonne fusées au cul de l'avion ... vraiment inpemsable une chose pareille ... voir une course en schumi avec sa F1 et de funès avec sa 2CV vraiment rigolo non ...

4) il faut pas ce faire de soucis nos pilotes maitrisent très le F18 et ce sera pareil pour le remplacent du tiger.

il y a quelques années en arrière il y a eut des pilotes américains qui sont venut en suisse et ils volé avec nos pilotes sur les tigers et sont allé faire une virée en montagne et là nos pilotes on montré au pilotes américains comment des tigers made in USA étaient métrisé ... et bien les américains ont dit que les pilotes suisses sont complètement fous ... les américains sont habitués a de grands espaces et pas trop dans les montagnes .

voilà j'ai fini et pris du temps

Écrit par : michel | 28/07/2008

a Géo :

sympa ton commentaire ! le PC-21 est un avions d'entrainement comme tous les modèles antérieurs, mais malheureusement détourné par un ou deux clients du tiers monde ! De plus les Léo sont arrivé en 1987! Mais a propos les chars permmettent un appuis feu considérable au sol et offre une protection de l'infanterie inégalable ! J'en profite pour répondre à michel, nous avons des véhicule blindé de types Pirhana doté de missiles antichar TOW II, ceci dit bien plus moderne que les vénérable Panhard français ! CEci dit la combinaison CV-9030, Pirhana (6x6 antichar et de commandement, ambulance ainsi que les transporteur de troupes 8X8)char Léo donne au Forces terrestre une capacité non seulement dans le cadre d'un conflit symétrique classique mais sont utilisables également lors de conflit assymétriques, il s'agit de répondre à toutes forme de menaces de hautes comme de basse intensité ! (ce que ne comprennent pas les antimilitaristes qui se bornent toujours au mêmes critiques sansaucunes analyses de fond !)

Écrit par : Ethan | 28/07/2008

@ geo
Je suis comme toi un peu orphelin de l excellent blog de M. Monnerat.
En effet des article de fonds critiques et pertinents sur la guerre en Irak, l afganishtan etc, ca ne manquent pas. Par contre trouver ce genre de chose sur l'armée suisse c est la croix et la banniere en dehors des communiqués officiels. D ailleurs je trouve etrange qu on arrive sans trop de difficulté a tirer des conclusions sur des conflits qui nous sont etranger par contre on est comme atteint de timidité quand il s agit d appliquer les consequence de ce qui se passe autour de nous dans les reformes de notre outils de sécurité.

Toutefois essaie d'aller voir sur le site de la revue militaire suisse. C'est certes moins engagé et moins réactif par rapport a l ancien blog de Monnerat, mais en français c est un peu tout ce qui reste en matiere de sécurité Suisse.

Par contre en allemand, il y a le site www.offiziere.ch qui est pas mal du tout.

Concernant le pc 21:vu le nombre de missile air sol portable en libre ciruclatoin il ferait pas long feu si ca chauffe vraiment. De plus comme je l ai deja dit je pense que ce n est plus la quantité de materiel dont on dispose qui compte mais le fait qu on puisse a un moment donné produire des effets puissants sur notre adversaire par la combinaisons de savoir faire élevé (le role de l humain joue un role central) et de moyens sophisitiqués limité en nombre en interconnection entre eux (JOint Combined Forces (C4ISTAR)). Par exemple acquerir la capacité de projeter des grenadiers explorateurs venir eclairer une cible a l aide d instrument de mesure moderne et transmettre les infos en temps reel au chasseurs bombardier qui se charge de larguer sa bombe laser aura bcp plus d impact en matiere de capacité de défense qu avoir une ribambelle d avions de chasse faisant des looping autour du Cervin.

Écrit par : Crys | 28/07/2008

merci Ethan pour tes infos sur les antichars

je connais bien les pirhanas antichar mais ils sont aussi pas mal lourd et pk j'ai pris le VBL est que c'est un véhicule léger et très maniable et à l'heure actuelle il faut des véhicules rapide car on ne peus plus resté avec un véhicule sur les mêmes positions ... le principe est de tiré son missile et prendre une nouvelle position et on voit en général dans les armées des véhicules antichar mais qui sont mal adapté ... avoir un système de tir juste sur le véhicule est un problème car le véhicule est en partit visible pour son tir ... le meilleur système et d'avoir un véhicule et que ces misiles soit monté sur un mat et comme ca le véhicule est bien protégé car il y a que le mat telescopique qui sera face au danger.
mais d'autre système devrait etre changé comme nos obusier blindé par des caesars francais.
une infanterie mieux armée en missile portable par les soldats et de missile léger aérien.

voilà je vais repartir sur le sujet qui est le gripen

Écrit par : michel | 28/07/2008

Je ne me suis pas trop bien exprimé : je voulais dire maintenir un potentiel opérationnel avec les FA-18 existants et développer la formation de pilotes par PC-21. Fort utiles en mission d'appui terrestre mais évidemment inutiles pour remplacer les FA-18 :

"le P21 est un super appareil mais faut pas oblié qu'il est plus un avion décolage qu'un avion de combat pur ... on voit mal un pilote suisse partir en combat avec son P21 et allé intercepté un avion de chasse qui vole a 2x la vitesse du son et la il faudrait mettre de bonne fusées au cul de l'avion ... "

Je ne pensais pas une seconde à cela. Mais pendant combien de temps les FA-18 seront-ils opérationnels ? Est-il urgent d'acquérir des avions remplaçant les F5 ? L'idée de disposer d'une flotte importante de PC-21 est-elle à côté de la plaque ? (En clair : une flotte de FA-18 tenant le ciel, une flotte de PC-21 tenant le terrain...)

Écrit par : Géo | 29/07/2008

@ le pc 21 est avant tout un avion a turbo propulseur tout ce qu il y a de plus classique. la modernité reside dans le fait qu il simule les systemes d armes des avions de combats sophistiqués sans en avoir biensure les effets.

On ne peut pas faire de reconnaissance et ne peux pas fair de frappe au sol de precision. Dès lors je vois pas trop l interet de vivre dans l illusion d avoir une flotte de pc-21 pour tenir le terrain car la realité risque d'etre sévère.

Enfin Geo il faut prendre en compte le temps qu on met pour acquerir et maitriser un nouveau jet de combat: Pour notre cas on est en 2008 et on parle d'une entrée en fonction a partir de 2014. Moralité il est fort probable que si un danger se presente, on aura pas 5 a 6 ans devant nous pour se réequiper surtout qu'on risque pas d'etre les seul a s alarmer.

Écrit par : Crys | 29/07/2008

a l'heure actuel de mettre un P21 comme avion d'attaque au sol est vraiment une chose impensable et la je me ferais du soucis ... on avait déjà les hunters pour ca et on les a retiré du service car à cause de leur vieillesse et aussi que un avion d'attaque au sol n'est plus d'actualité, maintenant on a des avions multi-rôle qui sur une mission il peut soit faire de l'attaque au sol et tout de suite ce mettre en chasse en combat contre d'autre avions.

les séries pilatus 7 - 9 - 21 sont que des avions décollage et rien d'autre et même si on a vu une fois un PC9 avec des bombes sous les ailes ... le pilatus ne sera jamais un avion de combat ... donc désolé mais on ne verra jamais un pilatus en force et armée en suisse ...

le Fa-18 est prévu pour 30ans de bons et loyaux service ... et la on pensera à les changés soit par de nouveaux avions ou une possibilité par des drones armés ... on ne sais jamais ... ou une quantitée d'avion piloté et qui commanderait des drones en 1ère ligne.

pour le remplacement des tigers et bien il faut le faire maintenant car quand on voit déjà pour le développement d'un avion qui est env. de 10ans et pour une armée qui veut s'équippé d'avion et il lui faut 5 ans entre les tests et l'achat des avions et après il faut compté les livraisons qui sont de 1 à 3 avions par mois si ce n'est pas plus ... tout dépend du type d'avion

Écrit par : michel | 29/07/2008

Merci pour vos réponses. Mais que signifie ceci :
"la modernité reside dans le fait qu il simule les systemes d armes des avions de combats sophistiqués sans en avoir biensure les effets." (Crys)

On a vu des images prises depuis un PC-? d'attaque au sol, cela avait l'air plutôt convainquant. Et les systèmes perfectionnés ne seraient pas transposables sur un avion à turbopropulseur ? Pourquoi cela n'en a pas les effets ?

Écrit par : Géo | 30/07/2008

Alors simplement parce que le pc 21 ne dispose pas de système d arme, il simule un radar alors qu il n en a pas, qu il simule un equipement de guerre electronique alors qu il n en a pas etc...

POur l attaque au sol comme je t ai dit, a moins d attaquer des pauvres civils sans défense je ne m'hasarderais pas trop avec ce genre d avions aupres d un adversaire equipé correctemnt ( missile sol air portable ou meme mitrailleuse 12.7 mm) simplement parce que tu dois t approcher tout pres de ta cible a basse alltitude pour faire but^avec ce genre d avion.

POur la transposition je sais pas, il y aurait surment un probleme de poids. Mais de toute facon le systeme d arme vaut a lui seul 2 à 3 fois l'avion pc 21.Bref c est surment pas la meilleure idée.

Écrit par : Crys | 30/07/2008

Ok, merci, et ne m'en voulez pas trop pour les questions débiles pour vous et pas forcèment claires pour le citoyen lambda. c'est vrai qu'ayant vu le Rafale à Bex, j'ai trouvé sa maniabilité ahurissante. On aurait dit qu'il tournait comme un modèle réduit s'il voulait, et qu'il repartait juste après avec une puissance invraisemblable.
Et les avions russes, avec ces fameux effets "Cobra", (voir les vidéos dans un post précédent), que pouvez-vous nous en dire ? Pourquoi ne font-ils pas partie de la short list ?

Écrit par : Géo | 30/07/2008

Bonsoir Géo,

OUi la démo au dernier meeting de Bex du Rafale était remarquable, sauf qu'il faut remarquer que durant toute la présentation le pilote avait enclenché la post combustion ce qui engendre un surplus de puissance et une consomation inhabituelle de kérozène ! par ailleurs le démo était en configuration lisse soit sans charge extérieure, ce qui change passablement les choses. Lors du meeeting de payerne 04 le super Hornet avait présenté sa démo avec 8 missiles (inertes mais même poids) !

La problématique des avions russes n'est pas nouvelles ! Pourquoi donc aucun avions de type MIG ou Sukhoi ? En fait il faut savoir que la durée de vie des structure ainsi que des moteurs des aéroneffs Russe sont inférieures aux modèles occidentaux !Ce qui engendre une durée de vie divisée par deux ! L'autre option serait de disposé d'une réserve de 4 moteurs pour chaque avions et de 2 paires d'ailes de réserves également par avions ce qui triplerait le coûts d'achat ! Pour les F/A-18 il n'a été prévu qu'une seule paire d'ailes pour l'ensemble des 34 avions !
Il faut mentionné également des faiblesses informatique et des normes différentes au niveau des outils pièces de rechanges et normes électriques, sans oublier que les manuels de vol et de maintenance n'existent qu'en Russe !
Sans oublier que pour la fabrications sous licences de pièces en Suisse, aucune entreprise civil n'étaient en mesures d'adapter ses critères de fabrications aux standards Russe !

Écrit par : Pascal | 30/07/2008

Merci pour votre réponse, Pascal@ Je peux comprendre vos arguments mais tous ne tiennent pas la route, tel que le mode d'emploi en russe...
En deux mots, l'Europe a depuis longtemps été tiraillée entre puissances continentales et puissances maritimes. Depuis longtemps, les puissances maritimes ont cherché à diviser les puissances continentales. Ce n'est pas pour rien que l'Angleterre est une sorte de position avancée des USA en Europe. Que Bush veut installer des bases de missiles en Pologne tournées contre la Russie. Or nous avons beaucoup de points communs avec les Russes. Eux ne se laissent pas transformer en melting pot sordide dont le seul but est d'imposer la suprématie américaine (modèle que Sarkosy essaie de reproduire avec son Union pour la Méditerranée). Il serait bon qu'un jour nous nous rapprochions d'eux pour nous défendre contre nos amis américains...et cela passe sûrement par un rapprochement technologique. Et quoi de plus technologique que l'achat d'un nouveau chasseur ?
Enfin bon, ne vous sentez pas obligé de rentrer dans ma prise de tête...

Écrit par : Géo | 31/07/2008

avez-vous vu d'autre information sur les tests qui ce font actuellement avec le gripen

Écrit par : michel | 04/08/2008

Bonjour à tous. Je vous lis et je m'étonne que l'aspect "sécurité" n'est pas une préoccupation soulevée! Je m'explique: disposer d'un avion dont l'avionique est perclue d'informatique américaine revient à voler avec un éclairage-radar enclenché en pleine bataille aérienne! Comment faire confiance à un système qui permettrait un cheval de Troie? Alors parmis les candidats, ou potentiels oubliés (hors-mis bien entendu le matériel russe totalement incompatible) lequel répondrait à cette norme de sécurité ? Ceci dit j'aurais tout de même une préférence pour le Saab.

Écrit par : Ed | 07/08/2008

Bonsoir ED,

Oui vous soulevez là une question fort intéressante, et non moins complexe !

Tous les systèmes électronique ayant pour but de détecter, communiquer, guider, ( postes radio, liaison électronique « link », radars, systèmes de DCA et avions de combat) sont susceptibles d’être victime de la « guerre électronique » ! Pour simplifier je prendrais l’exemple des deux familles suivantes :

1) Le brouillage : Tous ces systèmes doivent répondre à des capacités très étendues de résistances au brouillage. On entend par la en « mode passif et automatique », la capacité à ignorer (Ignore Jammer Capacity) toute perturbations électronique externe. Dans un second temps ces systèmes doivent pouvoir le cas échéant passer en « mode manuel actif » (avec intervention humaine) à contre brouiller l’élément perturbateur.

Les systèmes actuels doivent également être protéger face au « brouillard électromagnétique ».

2) les virus : comme pour non ordinateur, l’ensemble des ces systèmes doivent être protéger face aux virus informatique militaire particulièrement agressifs.
Pour exemple : un radar de DCA ou d’avion de combat va déclencher en « touchant » un avion une réponse électronique d’identification ami/ennemi (IFF) la réponse se faisant, l’avion identifié peu « cacher » un virus dans son signal réponse qui infectera votre système !

Pour se prémunir des virus, l’ensemble des systèmes cité plus haut sont doté d’une architecture permettent de combattre ce fléau soit système de filtres qui analyse la réponse électronique, pièges pouvant tromper le virus en le forçant à « montrer son nez » et bien sur toute une gamme de pare feu.

Il faut noter que régulièrement l’ensemble de ses systèmes subit des mises à jour complète.
Je note que la Suisse procèdent notamment à divers expertise sur les systèmes d’armes à fin qu’il n’y aie pas de virus caché à la fabrication et pouvant être « activer » plus tard.

Les avions testés doivent donc répondre à de nombreuses capacités électroniques et les constructeurs doivent pouvoir garantir la modernisation et l’installation de systèmes performants sur de longues années.

Le sujet de la guerre électronique n’est évidemment pas très souvent abordé, car technologie, sécurité et espionnage imposent une certaine discrétion.. !!!

Écrit par : Pascal | 07/08/2008

Merci pour ces éclaircissements...
A noter que, tout en restant discret...on se comprends) il "semblerait" que sur les versions récentes américaines (dont fort heureusement il n'est plus question aujourd'hui) le constructeur s'est octroyé un compartiment secret non-violable! Hallucinant mais réel! Ca fait frémir et on croit rêver!!!
Hors-sujet, j'espère que notre gouvernement allouera bientôt le budget nécessaire à l'acquisition d'un transporteur aérien style Hercule ou Airbus avant que nous ne subissions à nouveau le besoin de louer à tiers ce genre d'appareil vital au civil comme au militaire!

Écrit par : Ed | 11/08/2008

Rapport poussée/poids
Charge alaire
Rapport Masse à vide/ masse totale en charge
Autonomie
Design furtif (entrée d'air cachées, raccord ailes/fuselage, composites en dents de scie sur les élévateurs)
Osf, etc..... autant de domaines où le rafale est supérieur au grippen. Comme de confirme les pubs de Saab le Gripen est plus ancien aussi, mais contrairement à ce que l'on peut lire à droite et à gauche le Rafale est le seul à avoir connu l'épreuve du feu. De plus ses dimensions ne posent problèmes car inférieures à celle du F18/A.

Écrit par : Philippe | 29/08/2008

@Philippe : Oui le RAFALE est plus gros que le Gripen mais cette différence n'a semble-t-il pas beaucoup d'importance pour la Suisse, par ailleurs si le Gripen était choisit se serait la nouvelle version en cours de développement ! Còtés dimension, vous parler de la longueur car en hauteur, le F/A 18 mesure 4,88 m et le RAFALE 5.34m de ce fait le RAFALE ne rentre pas dans les hangards de guerre 5 m !

Écrit par : Steeve | 29/08/2008

à Steeve. Si le détail que vous mettez en avant est rédibitoire, on se demande pourquoi la France et la Suisse dépensent autant de temps et d'argent à l'évaluation de cet avion. Pour le reste, ce n'est pas une question de "grosseur" mais de ratio qui déterminent la performance d'un avion. Par exemple un avion avec une forte charge alaire est moins maniable. Pour remplir des missions de patrouille avec un avion à faible autonomie, implique plus d'avions donc plus de décollages, donc plus de bruit. Je ne pense pas que le désign de la nouvelle version du grippen y change quoi que ce soit. En fait, quand je vois les arguments avancé en faveur du Gripen, j'ai du mal à comprendre pourquoi dans le passé le F18 a été choisi au détriment du Mirage 2000.

Écrit par : Philippe | 30/08/2008

@Philippe: Dans le cas du choix du RAfale celà impliquerait une modification des hangards de guerre et donc un crédit supplémentaire, le problème c'est qu'il n'y aucune garantie que le parlement l'accepte ! Sur le choix du F/A-18 c'est simple le Mirage 2000 de l'époque était très inférieur au F16 et F18 notamment du point de vue du radar et il ne possédait pas de liaison 16 ! la version mirage 2000-5 actuelle n'existait tout simplement pas ! Et au vue du récent exercice epervier en suisse mirage-2000-5 contre F/A-18...non seulement le Hornet surclasse à distance le mIrage mais avec le viseur de casque les pilotes Français étaitent en très forte difficulté en combat rapproché ! je me base notamment sur les déclaration du Cmdt du détachement français Christophe Jourdan pilote à la 2ème escadre de chasse !

Écrit par : Steeve | 30/08/2008

Ce que je voulais dire c'est qu'aujourd'hui on exige un avion silencieux alors qu'auparavant on a préféré un biréacteur au monomoteur.
Aujourd'hui on veux acheter un avion sur papier contrairement au marché précédent comme vous l'expliquez.
En ce qui concerne le viseur de casque, il ne semble pas avoir été un critère de choix lors du marché F18/Mirage2000 mais être intervenu lors d'une modernisation du F18 , voir: http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/06/27/f-a-18-middle-life-update.html.
Je ne sais pas si le F18 surclasse le Mirage 2000*, mais si c'est le cas il faudra bien attendre le Gripen sur papier pour espérer un rapport poussé/poids supérieur à celui du Mirage 2000. Quant à la charge alaire elle sera pire que la version actuelle (inférieure à celle du Mirage 2000) car l'avion va prendre du poids. En fait, il semble que le plus important soit que le futur avion ne fasse pas de bruit et qu’il puisse rentrer dans le hangar, bien à l’abris de ses adversaires potentiels. Comme l’écrit Corwin Meyer ancien pilote d’essais de chez Grumman dans ses mémoires: «  J’imagine que la plupart croient qu’après la publication de la fiche programme par le gouvernement et la réception qui s’ensuit des offres des constructeurs, une équipe d’experts impartiaux triée sur le volet attribue un contrat à la société qui le mérite; bien évidemment , elle serait techniquement la meilleure. Cette façon de voir ferait certainement un bon scénario de cinéma. Elle est très éloignée de la réalité…. » Effectivement, pour le reste, la presse a déjà fait son choix, les américains l’ont bien compris.

*les évaluations du CEAM de Mont de Marsan montrent qu’à l’acception du virage stabilisé , c’est le contraire (voir Air & Cosmos N°1400).

Écrit par : Philippe | 30/08/2008

le F/35 a été sélectionné pour remplacer les F16 norvégiens aux dépend du Gripen NG.

Sources: http://www.star-telegram.com/190/story/1049585.html

Écrit par : Crys | 20/11/2008

Il est vrai que le gouvernement Norvégien avait déjà investit il y quelques années de l'argent pour participer au développement de cet avion ! Il aurait été étonnant de d'investir des millions pour finalement abandonner un tel projet et perdre son investissement !

Écrit par : steeve | 20/11/2008

Est-ce qu'il n'a pas également investit dans le Gripen NG?

Écrit par : Pascal (l'ing) | 21/11/2008

Les commentaires sont fermés.