27/06/2008

F/A-18 Middle Life Update

jetsh.JPG

Le pays utilisateurs de F/A-18 Hornet ont lancé la mise à niveau de ce chasseur et ceci quelle que soit la version. Retour sur cet important chantier qui concerne également notre pays.

 

Différentes phases selon l’ancienneté !

Le Canada, l’Espagne et l’Australie possèdent les versions d’origine du Hornet soit les versions A/B, pour ces trois pays le chantier de modernisation est très important, car il s’agit de ramener ces aéronefs au standard C/D et d’y incorporer les toutes dernières technologies. Pour certain, il s’agit également de permettre aux Hornet d’augmenter sa capacité air-sol. Le but de cette modernisation est  de garder une flotte de chasseurs modernes et inter opérables pour les 15 à 20 années avenir ! La mise à jour technologique comprends plusieurs phases obligatoires, les autres étant à la carte selon les besoins du client :

 

Phase obligatoire :

 - Remplacement du radar APG-65 par le Radar Hughes AN/APG-73.  

- Nouveau capteur infrarouge en pod.

- Groupe d’affichage multifonctions (Ecrans couleurs).

 - Système d’imagerie nocturne.

- Nouveau simulateur de vol.

- Casque équipé d’un viseur.

- Remplacement des capteurs actifs/passifs et système de guerre électronique.

- Installation d’un système de liaison de transmission électronique.

- Nouvel enregistreur de vol numérique.

- Nouveau GPS.

- Nouvelle radio antibrouillage “Have-Quick”.

- Intégration d’un nouvel Interrogateur et transpondeur combiné.

 

Phase à la carte pour le client :

 

-   Remplacement des Réacteurs GE F404-400 par les GE F404-402.

 

-     Changement du siège éjectable.

-      Remplacement des divers missiles.

 -         Augmentation de la capacité air-sol et/ou air-mer.

-         Adapdation d’un pod de reconnaissance.

-         Nouvel APU ( groupe électrique secondaire).

-         Remplacement ou augmentation des systèmes de largages de paillettes et cartouche de phosphores (leurres thermiques).

-         Pompes et système de carburant.

-      Nouveaux récepteurs VOR/ILS/TACAN.

Toutes ces modifications ne pouvant se faire en une seule fois, les utilisateurs procèdent généralement en plusieurs étapes. A fin, de réduire les coûts, les commandes sont généralement groupées entre Forces aériennes et optent généralement pour le même fournisseur principal ce qui réduit considérablement les risques. Seuls les modifications à la “carte” en ce qui concerne les sous systèmes peuvent éventuellement, varier en ce qui concerne les fournisseurs.

 

Suisse & Finlande modernisation légère :

 Pour les utilisateurs de la version la plus récente du HORNET que sont la Suisse et la Finlande, la mise à jour est généralement plus simple et moins coûteuse. Les deux pays ayant communément opté pour une première phase début 2002 qui comprenait les points suivants :

 

- Installation d’un système de liaison de transmisison électronique.

 - Casque équipé d’un viseur.

- Missiles courte portée hyper véloce Hughes AIM-9X Sidewinder NG.

 

- Intégration d’un nouvel Interrogateur et transpondeur combiné.

 

Puis, la phase deux :

-         Nouveau capteur infrarouge en pod soit le: AN/ASQ-228A(V) ATFLIR.

-         Complément de capteur de guerre électronique : AN/ALR-67 (V) 3.

-         Groupe d’affichages mutifonction (écrans couleurs).

-     Nouveau GPS.

La Finlande à quant à elle choisit d’équiper ses F/A-18 en capacité air-sol.

 

 

 

fin.JPG

 Photo 1: from Jetshow.ch,

photo 2 : Tim LinKaavalen : F/A-18 Finlandais

Commentaires

J ai une petite question par rapport au upgrade sur F/A 18C/d auquel l article ne repond pas:

l'asea mis en place en serie sur le F/A 18 E/F peut il être installer sur le F/A-18 C/D ?
Si oui y a t il un interet a la faire si on utilise cet avion que dans les mission air air comme on le fait en Suisse?

Merci encore pour l article !

Écrit par : crys | 30/06/2008

Bonjour Crys,

Pour répondre à votre question, Eh bien non, Boeing n'a pas prévu la mise en place de l'APG-79 AESA sur les versions C/D. Il semblerait que la raison soit d'ordre technique, en effet, les Hornet C/D disposent de 70 ordinateurs qui tournent en fonction des besoins et qui assurent les nombreux calculs, sur la version E/F le nombres de calculateurs et de 85 et la version ASEA demande un surplus de vittesse de calcul. Par conséquent, l'ASEA demandant un nombre accru d'ordinateur il ne peut vraisemblabelemnt être monté sur les versions plus ancienne sans en diminuer les autres fonctions. Par contre il n'est impossible qu'une version de l'ASEA moins gourmante puisse à l'avenir être monté sur les version C/D.

Écrit par : Pascal | 30/06/2008

je ne pense pas que ce genre de radar puisse être mis sur nos f18 car il faudrait déjà modifié l'avion car le radar du f18e est un peu plus gros et a ma connaissance aucune armée qui utilise les mêmes avions que nous aurait un radar a antènne active.

par contre je pense qu'un radar a antènne active autre que américain (modèle du gripen demo) pourrait être mis sur nos avions mais après faut voir si tous les instruments fonctionneront bien et risque de devoir changer combien d'éléments pour avoir une compabilité a 100%

Écrit par : michel | 30/06/2008

En 2001 l'USMC (travail de mémoire à la Naval Postgraduate School de Monterey, CA)a étudié la faisabilité d'introduire l'AESA sur ses F/A-18D Attack Version.
La technique a dit "oui", mais le commercial (Boeing) a dit "non". Cause non avouée: qui achèterait le Super Hornet si le "vieux" C/D peut faire le même travail ?

Écrit par : Christian | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.