28/05/2008

Premier vol du GRIPEN « DEMO »

1348833663.jpg

Le premier vol du Gripen « Demo » soit la plate-forme d’essai volant pour la prochaine génération de Gripen s’est déroulé mardi dernier depuis  l’aérodrome de Linköping. L’altitude maximale était fixée à 6400 mètres et la vitesse de 320 nœuds !

L’appareil servira à tester et développer bon nombre des systèmes essentiels et les capacités qui seront appliquées pour le Gripen NG (Next Generation) dont la conception prévoit entre autre :

1575264977.jpg

Un moteur plus puissant soit le General Electric F414-400 construit sous licence par Volvo

Le nouveau radar à antenne active (AESA) NORA

Un nouveau système de communication et de guerre électronique

Une capacité d’emport de charge accrue

Un rayon d’action supérieur.

Il ne s’agit pas seulement d’un nouvel avion, mais du premier pas vers un développement des technologies pour les clients du Gripen et permettra une insertion à la carte en vue de l’optimisation des versions antérieurs et d’offrir une nouvelle version pour les clients futurs.

Le Gripen NG devrait intégrer la chaîne de montage fin 2010.

 

Partenariat avec des entreprises internationales :

 Le Gripen plate-forme d'essai a été réalisée en partenariat avec plusieurs sociétés leader mondial dans l'industrie aéronautique: General Electric, Thales, Rockwell Collins, Honeywell, APPH, Terma, Martin-Baker et Meggitt.

 

En ce qui concerne la Suisse… Le constructeur suédois qui propose le Gripen JAS-39 C pour le remplacement des F-5 (voir nouvel avion de combat, lequel des 4) assure donc, que dans le cas du choix du Gripen par la Suisse, notre pays pourra à la carte choisir les options les plus récentes développées avec le Gripen Démo et de ce fait disposer de la version la plus moderne qui soit en l'occurence le Gripen NG soit un Gripen C/D modernisé! A suivre...  !

 

 

1007160023.jpg
photos : premier vol Gripen NG /Saab Gripen int.
Présentation du NG  de SAAB
les deux pilotes d'essais : Mikael Seidl & Magnus Ljungdahl

18:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook | |

Commentaires

J'espere que la suisse ne choisi pas le Gripen mais plutot l'eurofighter qui a un meilleur T/W ratio que le Gripen NG (2 moteurs donc une poussee double) et peut-etre meme des plus puissantes moteures avec 3D moteur vectoriel,c'est dommage que la Suissse ne peut meme pas touche la version derniere qui l'E/F du Gripen mais dois faire des testes avec la version C seulement.

Écrit par : possokov | 29/05/2008

Le Gripen était semble-t-il le favorit, et bien avec la nouvelle version dont la suisse pourrait bénéficier, les autres concurents vont avoir du mal ! Heu a propos il ne me semble pas que l'eurofighter possède de poussée vectorielle et par ailleur le réacteur du Gripen ng est celui du super hornet !

Écrit par : Steeve | 29/05/2008

Le hic avec l'eurofighter, c'est son prix. Les Autrichiens avec 1.8 miliards d'euros en ont reçu 15, et des modèles de début de production, c'est à dire avec des capacité réduites. Alors avec les 2.2 miliards de CHF prévus, on aurait une flotte d'Eurofighter au rabais.
Pour le Grippen, le NG est en effet très intéressant, mais la Suisse s'intéresse malheureusement à la version actuelle avec sa technologie plus ancienne. Il est donc meilleur marché mais il a des capacités plus limitées (ancien radar, etc).
Reste le Rafale qui est aussi moderne que l'Eurofighter, mais bien meilleur marché...

Écrit par : Pascal | 29/05/2008

Au contraire, la suisse s'intéresse à la version la plus moderne du Gripen, comme de chaque concurrent, la version testée soit la C est la version actuelle donc on peu en déduire que ce sera de toute façon la version la plus moderne qui équipera les FA !

Écrit par : Carlos | 29/05/2008

Carlos, Armasuisse s'intéresse à la la version JAS-39C qui est en production actuellement et non la version JAS-39E ou gripen NG qui elle est en développement. Donc on aurait le radar actuel (scan mécanique) par exemple qui est de la même génération que celui de nos F-18, alors que le Rafale, par exemple, aurait déjà un radar plus moderne (scan éléctronique passif).

Écrit par : Pascal | 29/05/2008

Oui c'est juste la version C car c'est la seule actuellement disponible ! mais cela veut dire que la suisse disposera donc de la version en production d'ici 2010-2013 soit le Gripen NG ! Je crois me souvenir que nous avions testé le modèle de F-18 a/b en 1988 (les C/D n'étant pas encore disponible)mais nous avons bien re4u la dernière version, soit le C/D.

Écrit par : Carlos | 29/05/2008

Chers(res) lecteurs(trices)

je viens d'ajouter une petite précision sur le sujet, car il me semble, à ma charge, qu'un point n'était pas clair en lisant vos commentaires !En effet, le Gripen évolue et notre pays teste la version actuelle tout comme ses concurrents et il est bien évident que quelque soit le modèle choisit il sera dans sa version la plus moderne! En ce qui concerne donc le Gripen il s'agirait donc du NG avec la possibilité selon le constructeur de pouvoir choisir l'équipement "à la carte" pour les missions air sol ou reco par exemple, ainsi que des systèmes d'armes communs avec les F/A-18 !

Salutation à toi Carlos je constate que tu avais anticipé les choses! a plus!

Écrit par : Pascal (l'auteur) | 29/05/2008

comme vous le disiez ci-dessus: quand la suisse a achetée le F18C elle avait du testée la version A
pour la poussée vectorielle ca c'est quelque chose difficile à comprendre car la technique est métrisée mais elle n'est pas appliquée et on ne sais pourquoi ... pour les avions russe et bien on peut appelé de série mais aussi faut aussi voir les types d'avions qui sont énorme et très puissant mais ceci est une combinaison car sans la poussée vectorielle je pense que les avions russe serais vraiment de simple avion

pour l'eurofighter il ne va etre selectionné car son prix ne correspond pas et le rafale qui est légèrement moins cher mais n'est pas plus avantagé car encore en étude sur certaine arme ou incompatible avec ceux de la suisse ou équipement interne

le nouveau gripen et bien il arrivera pile poil au moment ou la suisse approuvera le budget et la date d'achat et même si la suisse va testée la version C elle choisira la derniere version NG ou E/F et aussi que la derniere version est plus puissante avec un léger surpoids mais la taille ne change pas donc un avantage de poids.

qui sais si les pilotes ne l'ont pas essayé car saab ne va pas laissé comme ca sans donné les avantages de leur appareil mais une cerise sur la gâteau un petit test en vrai

Écrit par : michel | 29/05/2008

Selon des discutions de couloirs avec des connaissances chez Armasuisse, on envisagerait d'acheter un avion à un standard en service chez quelqu'un d'aurte, c'est à dire qu'on aimerait éviter d'acheter une configuration spéciale pour la Suisse comme on l'a fait jusque maintenant. Donc même si Saab ou autre proposerait une version "à la carte", on prendrait une version déjà en service ailleurs. Ce qui parle pour un JAS-39C et non JAS-39E...
Mais mes sources ne sont pas forcément sûres, l'auteur a très certainement eu ses informations à Berne directement.

Écrit par : Pascal (l'ingénieur) | 30/05/2008

Bonjour à vous pascal l'ingénieur,

Il existe beaucoup de bruit de couloir sur le sujet, et celui que vous mentionné m'est également arrivé aux oreilles et me laisse perplexe, car en effet, si l'on achète un avion moins moderne, c'est généralement une machine d'occasion ce qui ne sera pas le cas ! J'imagine très mal notre pays demander une version plus ancienne et pour l'obtenir, devoir modifier toute la chaîne d'assemblage et d'approvisionnement d'un constructeur. Par contre, il me paraît plus plausible que notre pays se dote de la version type qui sera produite d'ici 2011-2014 et ceci sans modification majeur par rapport aux autres modèles produit à cette période. Peut-être faut-il voir là "le côté standard" et qui par déduction permettrait de recevoir la version NG à moins que celle-ci pour diverses raisons ne soit pas encore entrée en production.

Merci à vous Pascal a bientôt !

Écrit par : Pascal (l'auteur) | 30/05/2008

je suis du même avis que Pascal, ca c'est sur que la suisse ne va pas acheté un avion plus ancien car elle aurait déjà pk pas fais appel à l'aviation Suédoise lorsque elle vendait ses JAS-39A mais elle n'aurait pas mise en concours 4 avions moderne (F18E,JAS39C,Rafale, EFA2000) pour le remplacement de ses Tigers.

à l'heure actuel ou les budgets devienent plus serré je vois très mal que la suisse choisisse autre chose que le gripen qui est un avion génial et perfoment et vu le prix de vente comparé à ces concurents il est le leader et de toute façon ce sera le dernier modèle de sa version donc le NG, la suisse peut ce permettre d'acheter un tel avion et achètera la version standard donc la version tout équipée

Écrit par : michel | 31/05/2008

Nouvelle source d'information : le magazine Cockpit, édition 6/2008 germanophone.

Il donne 2016 comme début de livraison pour le JAS39 NG et indique donc que le NG n'entre pas en ligne de compte pour le remplacement du f-5. Ce sont bien les types C et D qui nous sont proposés par Gripen International.

Michel : le Gripen est seulement 20% moins cher qu'un Rafale selon la NZZ, alors qu'il a des technologies plus anciennes. Pour moi le favori reste le Rafale. Mais n'oublions pas la politique qui risque de sauver l'Eurofighter. On aura bonne mine avec 15 EF2000 qui marchent pas, comme les Autrichiens...

Écrit par : Pascal (l'ingénieur | 06/06/2008

Bonjour Pascal

je vous remercie pour ces infos ... je trouverais regretable si la suisse achète l'efa2000 déjà vu son prix qui va diminué en nombre d'achat et qui rendra de grande lacune dans notre espace aérien et on parle même pas de l'entretient de ces machines et faudra aussi des pièces de rechange et je pense que ca sera un peu comme pour l'achat du fa18 avec un surcoût de 50% par avion pour ces pièces de rechange.

le rafale est une belle machine mais on est similaire à l'efa2000 et en plus on parlait d'un armement 100% francais et tous ces achats fait pour nos fa18 qui ne fonctionneraient pas sur le rafale là il y aurait un vrai gachit.

le gripen est la meilleure solution et je suis toujours en faveur pour lui et pk pas avec la version D bi-place pour l'instruction 5 a 10 avions et attendre la version NG en version mono-place qui arriverait 2 a 3 ans après et nos pilotes seraient prêt à voler en solo ou simplement attendre 2 à 4 ans et directement prendre le NG mais comme vous le disiez si bien avec nos politiciens mais chaque achat est toujours le même problème et certain financement douteux pour être en bout de ligne le vanqueur

Écrit par : michel | 06/06/2008

je viens de faire un petit tour sur www.gripen.com et il semblerait bien que gripen internationale présenterait bien la version C et D de son gripen et non la version NG la si ca ce passe comme ca et bien une vraie déception si la suisse choisirait cette version ... espérons que nos big bosse fassent le bon choix

Écrit par : michel | 07/06/2008

SAAB Gripen présente la version C/D à la suisse tout simplement parce que c'est la version actuelle et le NG n'éxiste qu'en tant que prototype je vois mal un constructeur proposer un proto ! par contre et comme celà est dit la suisse achètera la version disponible d'ici 2014 il se peu donc très bien que ce soit le NG de Gripen ou une version disponible sur les chaînes de montages du RAfale ou de EF2000 ! Perso je ne me fait pas de soucis sur le fait que notre pays choisisse le meillerus des trois et disposera de la version la plus moderne d'ici là !

Écrit par : Stéphanne | 08/06/2008

Oui c'est juste la Suisse n'achètera pas n'importe quoi et quelle que soit le vainqueur de la compet ce sera le meilleur et la version la plus moderne !

Écrit par : Eric | 09/06/2008

L'avantage majeurs du Gripen C qui est son prix , risque de disparaitre avec la version NG et s'approcher de prix comparable à ses concurrents.
A noter que le gripen ne dispose pas d'optronique secteur frontal(OSF)element clé pour detecter les cibles passivement que dispose le rafale et l eurofighter. Ainsi le gripen est obligé d'etre équipé d'un pod fort couteux et donc d'occuper un de ces pylonne de charge. En conclusion a force d y ajouter des options le gripen risque fort de couter tout aussi cher que les autres sans forcement y atteindre l 'optimum en matière d integration de tout ces éléments.

Écrit par : Crys | 09/06/2008

je ne pense pas que la version C et D ne disparaissent comme ca car c'est une superbe machine et un prix bas pour des armées donc leur budget est limité mais en ayant un avion multi-rôle d'une grande perfomance et qui sera modernisé pendant de très longues années donc pas de soucis de ce côté là.

pour la version NG ce sera vraiment le must car saab part déjà avec la plate-forme du gripen C et améliorant sa cellule et on mettant toute les dernières technologies et comme mentionné ci-dessus de pot et aquisition en externe qui est mieux à mon goût car c'est vrai qu'il y a un coût mais faut pas oublié que ce soit le rafale ou efa2000 qui on un système interne par rapport au gripen mais qui est mieux l'avoir en externe car avec le temps ne coutera pas plus cher car des amélioration plus rapide et plus simple que des systèmes interne

Écrit par : michel | 09/06/2008

voilà quelques infos donc chauffez votre numérique et accus chargés à bloc.

Berne, 17.06.2008 - Les essais en vol et les essais au sol des candidats à la succession du F-5E / F Tiger - le programme de remplacement partiel de la flotte de Tiger - se dérouleront dans le courant du deuxième semestre de 2008, à partir de l'aérodrome militaire d'Emmen. Chacun des trois candidats, à savoir le Gripen, le Rafale et l'Eurofighter, fera l'objet de tests sévères pendant environ quatre semaines. L'évaluation, qui se déroule en collaboration avec les Forces aériennes, est dirigée par armasuisse.
Les essais en vol et au sol commenceront le 28 juillet avec le premier candidat, l'appareil suédois Gripen. Il sera suivi du Rafale ( France ) au mois d'octobre, puis de l'Eurofighter qui bouclera la série d'essais au sol et en vol au début décembre.

Les essais en vol et au sol sont une composante fondamentale du processus d'évaluation, en plus d'autres critères tels que les coûts d'acquisition, la maintenance, l'adaptation nécessaire de l'infrastructure existante et le bruit. Les tests prévus serviront notamment à vérifier la palette des missions que chaque type d'avion est en mesure d'exécuter, de même que l'efficacité opérationnelle en vol et l'adéquation opérationnelle au sol.

Essais en vol et au sol
Les essais comporteront une trentaine de vols par candidat. A cet effet, chaque fabricant met à la disposition d'armasuisse deux biplaces dans la configuration souhaitée. Ces avions seront pilotés par des pilotes d'essai d'armasuisse et des Forces aériennes, en présence d'un pilote d'essai du fabricant. Les appareils décolleront généralement de l'aérodrome militaire d'Emmen. Les appareils atterriront aussi sur les aérodromes militaires de Meiringen, Sion et Payerne. Les scénarios de tests sont identiques pour les trois candidats.

Les Forces aériennes contribuent à cette évaluation avec une cinquantaine d'engagements de F-5E / F et de F / A-18C / D pour la représentation des cibles et pour le vol en formation. Des vols de nuit et des vols supersoniques seront également effectués. Les vols d'évaluation se déroulent dans le cadre du contingent de vols à disposition, ce qui signifie qu'il n'y aura pas un accroissement du nombre de vols sur les aérodromes concernés. L'évaluation est effectuée sous la responsabilité d'armasuisse, le Centre de compétences du DDPS pour les acquisitions, les technologies, l'immobilier et les géodonnées.

Périodes des vols d'essais en Suisse
Les trois candidats seront testés aux périodes suivantes:
Saab Gripen : du 28.07 au 22.08.2008 ; informations des médias le 12.08.2008
Dassault Rafale : du 13.10 au 07.11.2008 ; informations des médias le 28.10.2008
EADS Eurofighter : du 10.11 au 05.12.2008 ; informations des médias le 25.11.2008

Activités subséquentes
Une fois les essais en vol et au sol terminés, les données seront analysées et les fabricants seront invités à présenter une deuxième offre. Il est prévu de procéder au choix du type en juillet 2009, sur la base des offres et du rapport d'évaluation.

Écrit par : michel | 17/06/2008

Les trois périodes d'essais seront très différentes : l'une en plein été (Gripen), avec de bonnes chances d'avoir un temps favorable (sans parler de l'agrément pour le personnel au sol), même si le temps peut être affreux en août, et les deux autres d'octobre à décembre, avec de bonnes chances de mauvais temps, voire neige et gel. C'est un peu surprenant, non?

Écrit par : Yves | 07/07/2008

il n'est pas sur que le temps est plus favorable pour l'un ou l'autre ... faut pas oublié que le gripen est construit en suède et les conditions hivernale pour le gripen sont plus rien pour lui = mauvais temps éprouvé.

pour les 2 autres concurents c'est bien qu'il viendrons la ou les saisons son plus froide mais non plus ce n'est pas la sibérie

Écrit par : michel | 10/07/2008

Les commentaires sont fermés.