06/11/2007

Avions de transport militaire ? Indispensables !

Le DDPS avait proposé en 2004 l’acquisition de deux avions de transport de type CASA CN-235 bi turbopropulseurs. Rien d’extraordinaire en soi et même presque un peu timide du fait du choix du model. Les chambres Fédérales, ont le sais ont refusé cet achat : A gauche, comme d’habitude, le fait de parler d’armée donne des boutons d’acnés aux sénateurs (trices) qui sont incapables de se positionner sur les questions de sécurité voir de dissuasion. Du côté de la droite populiste le simple fait d’engager des soldats Suisse à l’étranger et l’idée d’une neutralité pure et dure a motivé le refus. Alliance contre nature entre la gauche et la droite populiste et qui néglige la réalité du monde d’aujourd’hui ! Le centre droit avait pourtant vu juste.

La réalité, elle est bien là !

Avec les dernières réduction d’effectif de l’armée (Armée 95 puis Armée XI)  il n’est plus possible de mettre un soldat derrière chaque sapin, de ce fait la « grande muette » comme se plaise encore l’appeler certain journaliste rétrograde, n’est non seulement plus grande, mais elle ne peu plus être partout à la fois. De ce fait, le transport et la rapidité de mouvement ont pris une dimension grandissante ces dix dernières années : Il faut aujourd’hui parler de projection des Forces sur un théâtre  d’opération Helvétique voir étranger. J’entends par là que dans les années 60 nous ne disposions que de 60 hélicoptères Alouette III pouvant transporter un maximum de 5 soldats. Aujourd’hui nous disposons de 27 Hélicoptères Super Puma AS332/Cougar AS532 pouvant eux transporter 18 à 22 soldats selon l’équipement. L’infanterie ne marche plus mais est mécanisée. Bref, plus nous réduisons la composante armée, plus nous devons la rendre mobile et disposer de moyen lourd pour y arriver.

Outil Gouvernemental !

Les soutiens de nos troupes au Kosovo, à ce jour assuré grâce à la location d’un avions espagnol, le transport de Super Puma sur l’île de Sumatra pour y assurer l’aide aux victimes du Tsunami n’a été possible que grâce à la location d’un avion cargo ! Le transport aujourd’hui du corps d’aide en cas de catastrophe n’est pas possible dans des limites de temps supérieurs à la normale. Et pourtant chacun sait, que pour secourir des victimes d’un tremblement de terre il faut agir vite ! Hors,  le corps suisse arrive bon dernier soit en moyenne 72 heures après les unités de pays voisins ! Pourquoi ? La Confédération de dispose pas de moyen de transport lourd adapté ! Pire, lors des évacuations en Côtes d’Ivoire, ou une centaine de citoyens suisses ont demandé à être évacués, des avions français, allemands, hollandais et italiens les ont embarqués, et ceci bien avant que le DFAE de mette  à disposition un Boeing MD90 pour finalement embarquer les 42 derniers Suisses. Ce n’est pourtant pas faute de vouloir prendre en mains le destin de nos contribuables à l'étranger (touristes et résidents) coincés lors de catasthrophes naturelles ou lors de troubles infra guerriers émergeant, notamment avec la création par le DDPS du DRA10, (Détachement Reconnaissance Avancé) soit une unité de Forces spéciales capable de secourir et protéger et  rapatrier nos concitoyens n’importe ou sur le globe, sauf que, sans une capacité de transport tout cela reste vain ! Je n’oublie bien sur pas la problématique des crises internationales avec en premier lieu la capacité à livrer des matériels de premières urgences, et là encore notre pays fait défaut en terme de projection !

En conclusion :

L’acquisition d’au moins deux avions de transport lourd (Lockheed C-130 Hercules ou le futur Airbus A400M) est aujourd’hui indispensable pour notre pays, tant en temps de paix que dans l’éventualité d’un conflit, civiles et militaires auront tous à y gagner, en gain de temps mais surtout cela pourra contribuer à sauver des vies ! La crédibilité de nos institutions est également en jeu !

Le futur Airbus A400M européen :

 

C-130 Hercules:

21:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

D'accord. En revanche, ce qui me pose problème c'est l'entretien d'une armée de l'air boîteuse. Des chasseurs (de quel nombre et dans quel état de vol) pour quoi faire ? La problématique est globale: participons à la défense européenne ou à l'OTAN, et dans ce cas, notre armée et nos chasseurs ont le droit d'exister. Dans le cas contraire, le dispositif doit être adapté pour répondre essentiellement à la sécurité intérieure de notre pays. Pour l'engagement dans le cadre de l'ONU, de type KOSOVO, nos moyens doivent être adéquats, comme vous le suggérez.

Écrit par : Dixit | 07/11/2007

Un grand bravo pour tous ces articles cher ex-collegue !

Écrit par : Raphael P. | 07/11/2007

Merci pour votre commentaire !
En ce qui concerne votre première remarque, l'état de chasseurs actuels est le suivant : la flotte de 33 F/A-18C/D donne pleinement satisfaction avec un taux de disponibilité de 95%, les F-5E/F montrent des signes de fatiques en ce qui concerne la structure des ailles notamment et le vieillissement de l'avionique de ce fait la disponibilité est de 75% mais le temps d'entretien augmente régulièrement. Le remplacement des 54 derniers F-5 est donc prévu par 18 ou 20 machines (voir blog : planification du nouvel avion de combat).
Le nombre : actuellement seul les F/A-18 sont capablent d'assurer en tout temps et fâce à n'importe quel menace la surveillance aérienne, seul bémole, avec trois escadrilles, nous nous retrouvons en deça du minimum. Il faut en effet un total de 5 excadrilles pour détenir une capacité juste suffisantes en temps de paix.

Votre seconde remarque met en avant la participation à la défense global, ce qui est le cas actuellement avec les excercices communs auxquels participent nos pilotes pour exemple je citerais les principaux soit : Norways, Nightway, Amadeus, Tigermeet. Le but étant de tester les compétances et précédures de chacun. Par ailleurs, les accords de surveillances et de sécurité signés ces dernières années entre la Confédération et la majeur partie des pays Européens permettent une collaboration et un échange des information entre les divers Forces aérienne. Nous sommes bien aujourd'hui en pleine collaboration avec nos voisins.

Des Avions de transport lourds s'inscrivent également dans l'idée d'une participation Helvétique active en matière de projection et de sécurité en centre europe.

Écrit par : pascal | 07/11/2007

Avec ces avions de transport, nous pouvons transporté divers marchandises. Les quelles? Quel est la grandeur de la soute de transport dimention? "longeur, hauteur,largeur" Comment peut-on réservé un transport, ou doit-on demander? Y en a-t-il en Suisse? Merci d'avance de votre réponse.

Écrit par : Herdener | 25/11/2007

Avec ces avions de transport, nous pouvons transporté divers marchandises. Les quelles? Quel est la grandeur de la soute de transport dimention? "longeur, hauteur,largeur" Comment peut-on réservé un transport, ou doit-on demander? Y en a-t-il en Suisse? Merci d'avance de votre réponse.

Écrit par : Herdener | 25/11/2007

bonjour
le choix d'achat de casa c295 aurait était un choix judicieux qui aurait permi a la suisse d'être indépendant mais ca ne c'est pas fait a cause d'ordre politique mais la on parle de l'a400 qui est pas pour la suisse et stupide un tell avion bien trop gros, on fais une bataille pour un casa qui était de grandeur moyenne et la retour de manivelle on en veut des plus gros ??? mais qui a un telle idée mais pk pas remettre en liste le casa et cette l'acheté

Écrit par : michel | 26/11/2007

Bonjour Pascal je vous remercie pour les infos.

j'avais un point de vu un peux different car si l'on voit la grandeur du pays et avoir un très gros porteur bon il est fait pour de grande distance et un grand tonnage mais même si la politique a changée je suis plus pour un casa que un A400, il serait bien mieux d'avoir 4 C295 que 2 A400 car il servirait à mon goût mieux le pays en interne aussi qui sa soute serrait bien remplit que un A400 a moitié vide.
l'A400 est encore pas si au point que ca avec des problèmes de moteurs et ce que l'on ne sait pas ??? par contre le C295 est bien raudé, je pense que l'armée devrait commandé 4 casa et même si ca déplait au non-militariste, je pense que l'armée est obligatoire et suis pour car elle mentient une sécurité, en suisse nous avons le GSSA qui sont contre l'armée et a chaque achat ils viennent faire leur combat sur les programmes armement mais par contre il y a personne qui vient dire quelque chose losque l'armée vient en aide lors de catastrophe ou aide umanitaire qui est bien.
mais verras t'on bientôt un avion de transport en suisse ce n'est pas sur à l'heure actuel ou c'est plus tot l'economie et la priorité dans dan les prochaines années et sur le remplacement des F5E qui sont démodé.

Écrit par : michel | 27/11/2007

je fais un petit passage pour remercier tous les amis de ce BLOG, une discution sympa et de bon point de vu.
je salut le créateur de cette page de discution qui est génial et je fais une petite demande si on pouvait avoir une discution sur l'armée suisse en général ( nouvel armement, stratégie, etc...)

encore merci à tous, salutations

Écrit par : michel | 27/11/2007

Une fois de plus les exemples montent que notre pays doit impérativement se doter d'avions de transport militaire, nos citoyennes et citoyens bloqués à l'étrangers auraient pu le cas échéant selon les cas être rapatrier ! Nos voisins ont eux mis à profit de tels actions, mais voilà nos parlementaires eux se grattent la tête et ne décident rien !!

Écrit par : Jean-Louis S. | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.