17/10/2021

Le KC-46A est opérationnel !

270874267.17.jpg

Il aura fallu un certain temps pour en arriver là, mais le nouveau ravitailleur de l’US Air Force et enfin opérationnel. L'Air Mobility Command a annoncé vendredi que le KC-46A « Pegasus » avait été approuvé pour ravitailler toutes les variantes des appareils en service au sein de l’USAF.

Le KC-46 « Pegasus » est désormais en mesure de ravitailler les avions de chasse de quatrième et de cinquième génération de l'Air Force, de plus l’avion peut désormais utiliser sa rampe de ravitaillement pour des missions opérationnelles y compris pour les gros appareils tels que les C-17, B-52 et KC-46. Avec cette approbation le KC-46 va pouvoir assumer l’ensemble des missions de ravitaillement.

Le KC-46 « Pegasus » a effectué plus de 6’000 missions depuis janvier 2019. Au cours de cette période, il a fait le plein d'avions avec plus de 35 millions de livres de carburant et a établi environ 26’ 000 contacts avec la perche fixe et 1’500 contacts avec le panier souple de ravitaillement. L’avionneur Boeing s'est efforcé de résoudre une série de problèmes techniques tout au long de son déploiement.

Le KC-46A « Pagasus »

Le KC-46A « Pegasus » New Gen Tanker  est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «  New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «  Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3593601688.jpg

Photos : 1 Ravitaillement d’un F-35 avec perche fixe 2 Ravitaillement d’un Hornet de la marine avec panier souple @ Boeing

 

16/10/2021

Vol inaugural pour les premiers Eurofighter koweïtiens !

Eurofighter-Kuwait-1.jpg

Les deux premiers avions de combat Airbus Eurofighter « Typhoon II » destinés au Koweït ont effectué leur vol inaugural depuis le site d’assemblage italien de Leonardo à Caselle. Les appareils n°CSX55243 et CSX55244 porteront ensuite la numérotation KT001 et KT002 au sein de la Force  aérienne koweitienne.

Rappel :

Un contrat pour la fourniture de 28 avions de chasse multi-rôles Eurofighter « Typhoon II » a été signé entre le ministère de la Défense de l'État du Koweït et Leonardo le 05 avril 2016 par l'intermédiaire de sa division aéronautique agissant en tant qu'organisation Eurofighter Prime Contractor. Le contrat est estimé à près de 4,8 milliards de dollars.

Le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3B" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group. Le Koweït devient ainsi le troisième pays du Golfe avec le « Typhoon II » après l'Arabie Saoudite et le Sultanant d’Oman. 

Avec cet accord Airbus DS a finalisé des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, un total de 444 avions ont été livrés à 6 Nations : l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En décembre 2012, le Sultanat d’Oman a ordonné 12 Eurofighter.

L’Eurofighter destiné au Koweit : 

L'ensemble de capacités pour le Koweït comprend l'intégration des missiles Storm Shadow et Brimstone et d'autres armes air-surface. De plus, il prévoit l’intégration de la nouvelle nacelle de désignateur laser avancé Lockheed Martin Sniper Advanced Targeting Pod qui élargira le portefeuille d’Eurofighter en matière de désignation laser.  De plus, le paquet comprend l’introduction du module d'entraînement au combat DRS-Cubic ACMI P5 et d'une aide à la navigation améliorée (VOR).

Airbus DS Eurofighter T3B :

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3B Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

Par rapport aux versions « T2 et T3A » ce nouveau standard du « Typhoon » intègre les dernières innovations technologiques. L’avion dispose du radar CAPTOR-E  MK0 doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

IMG_8044.jpeg

Photos : Eurofighter destinés au Koweït @ Alessandro Maggia

15/10/2021

Les démonstrations à l’Axalp auront lieu !

3668007833.jpg

Fini les restrictions, et c’est avec une grande joie que les Forces aériennes confirment la tenue des démonstrations aériennes sur l'Axalp cette année. Elles se tiendront les 20 et 21 octobre 2021, l'entraînement aura lieu le 19 octobre 2021.

Quelques infos vis-à-vis du COVID :

Les règles suivantes s'appliquent aux invités des Forces aériennes suisses et aux visiteurs utilisant les services de transport de l'organisation Transport Axalp Flugvorführungen :

  • Certificat COVID à partir de 16 ans pour les personnes vaccinées, guéris ou testées (règle dite des 3-G : « geimpft, genesen, getestet » c’est-à-dire « vacciné, guéri, testé »).
  • Le certificat COVID, une pièce d'identité officielle et les billets d'avion reçus (invités des Froces aérienes uniquement) doivent être présentés aux points de contrôle.
  • Les masques sont obligatoires dans les véhicules et à l'intérieur.
  • Aucune possibilité de test COVID sur le site.

Visiteurs utilisant les services de transport de prestataires privés :

  • Nombre de visiteurs par jour maximum 4'000, jour la journée d’entraînement maximum 2'000.
  • L'achat de billets pour le transport et le télésiège n'est possible que via les canaux de vente ticketino.ch, début octobre au plus tôt - pas de guichet sur place.
  • Cette offre commerciale fonctionne en parallèle, mais pas sous la responsabilité des Forces aériennes.

Ces démonstrations attirent toujours de nombreux spectateurs. Il est donc recommandé d’emprunter les transports publics pour le voyage jusqu’à la gare de Brienz.

Les zones réservées aux spectateurs se trouvent à 2200 m d’altitude. Des habits chauds, une protection contre la pluie et de bonnes chaussures de marche sont indispensables.

Les zones réservées aux spectateurs ne sont accessibles qu’à pied et avec un bon équipement en passant par les chemins de montagne balisés. Pour s’y rendre, il faut être en bonne forme physique, sachant que les trajets se font sous la responsabilité de chacun. Il est déconseillé d’emmener des enfants de moins de huit ans et des chiens.

98953271.jpg

Il est impératif d’observer en tout temps les instructions des organes de sécurité. Un service de sauvetage et un service sanitaire sont mis sur pied (voir plan de situation). En cas de besoin, il est aussi possible de s’adresser au personnel chargé de surveiller les zones d’accès autorisées.

Les présentations commencent à 14h00 précises.
Les chemins d’accès d’Ebenfluh et de Tschingel sont bloqués à partir de 13h30. Durée de la démonstration : environ une heure et demie.

Tout le secteur de la place démonstrations aériennes des forces aériennes suisses est annoncé comme zone dangereuse. Les barrières des zones sécurisées ne doivent être franchies sous aucun prétexte. Pendant démonstrations aériennes des forces aériennes, tous les spectateurs doivent se trouver dans les zones délimitées qui leur sont réservées.

Les démonstrations de vol sont commentées par haut-parleurs dans toutes les zones réservées aux spectateurs. Des toilettes sont mises à disposition dans toutes les zones.

Aperçu du programme :

  • Tir au canon en montagne (F/A-18)
  • Caractéristiques de vol du Cougar
  • Opération d’extinction d’incendie
  • Service de police aérienne
  • Engagement d‘éclaireurs parachutistes
  • Caractéristiques de vol du F/A-18
  • Présentation du PC-21
  • Forces spéciales (CFS)
  • Patrouille Suisse

Les avions de types F/A-18 Hornet et PC-21 ainsi que les hélicoptères Super Puma, Cougar et EC635 participent aux démonstrations aériennes.
Le même programme est présenté tous les jours.
Nous nous réservons le droit de modifier le programme à court terme.

724357019.jpg

Photos : Démonstrations ayant eu lieu précédemment @ DDPS

 

14/10/2021

Gros retard dans la modernisation des Mirage 2000 indiens !

2854595289.jpg

Elle avait bien débuté la modernisation de la flotte d’avions de combat Mirage 2000H indien, mais c’était sans compter l’arrivée du COVID et d’un certains nombres de problèmes avec l’intégration de divers systèmes qui ne satisfont pas l’Indian Air Force (IAF). Le retard accumulé devrait atteindre les trois ans.

Rappel

Initialement, le plan de près de 2,5 milliards de dollars visant à moderniser les Mirage 2000H de l’IAF devait être terminé pour la fin de cette année. Dassault Aviation est le maître d’oeuvre pour la modernisation de la flotte de 51 Mirage 2000H de l’IAF. L’avionneur français a commencé travailler sur quatre exemplaires de « 2000 » indiens, les autres appareils devant être modernisés en Inde par Hindustan Aeronautics (HAL) à Bangalore. 

Cette modernisation est réalisée par un consortium franco-indien qui regroupe : Dassault aviation, Thales (armes et intégration systèmes) MBDA (missiles) ainsi que Hindustan Aeronautics Limited (HAL) (réalisation, montage).

La situation

A ce jour seul 50% des Mirage 2000H indiens sont modernisés au standard « 2000-5 ». Selon le plan, les 16 premiers avions, dont les quatre modernisés par Dassault Aviation, devaient être livrés avec le statut Initial Operational Clearance (IOC). Les 35 autres devaient venir avec le statut Final Operational Clearance (FOC). Mais la perte d’un Mirage 2000-5 fraîchement modernisé et l’arrivée du COVID ont ralenti le programme dans un premier temps. Puis, c’est l’IAF qui a fait savoir qu’elle n’était pas satisfaite de certaines intégrations  et que la norme FOC n’était pas atteinte. De plus l’intégration de systèmes d’origine israéliennes ne sont pas encore effectué.  Ces retards vont générer un surcoût important. 

Modernisation des Mirage 2000H  

L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion doit être doté d’une liaison Link16 couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque d’origine israélienne.  Question armement, la France fourni la dernière génération de missile MICA, doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil peut également emporter divers types de bombes lui permettant une allonge en matière d’attaque au sol.

Les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commencent sérieusement à être dépassés technologiquement. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités, lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans. 

Photo : Mirage 2000H indiens @ IAF

 

Présentation du HondaJet 2600 ! 

honda-unveils-hondajet-2600-concept-the-world-s-first-transcontinental-light-jet-171608-7.jpg

L’avionneur Honda Aircraft a présenté hier le concept d’une nouvelle variante de son jet d’affaires, le HondaJet 2600 lors du Salon NBAA-BACE qui se tient actuellement à Las Vegas.

Le futur HondaJet 2600 est un jet léger plus grand que son petit frère le HA-420 avec une autonomie transcontinentale de 2’625 nm permettant aux opérateurs de voyager sans escale de Los Angeles à New York, de Tokyo à Hong Kong ou de Londres au Caire. La cabine est de taille moyenne  et pourra accueillir jusqu'à 11 occupants. Comme son prédécesseur, le HondaJet 2600 dispose de la même configuration particulière des moteurs au-dessus de l'aile de Honda Aircraft, dans laquelle les deux moteurs sont fixés à des pylônes montés sur le dessus des ailes. Selon le son constructeur, si cette option est très originale à l’œil, elle permet néanmoins d’offrir un espace supplémentaire en cabine, de fait que de nombreux composants du moteur se retrouvent à l’extérieur.

Le HondaJet 2600 aura une vitesse de croisière maximale de 450 nœuds et une altitude maximale de FL470. À cette altitude, l'altitude de la cabine est de 6’363 pieds. Au FL450, l'altitude de la cabine est de 6 124 pieds. L’une des différences avec le HA-420, concerne le fuselage, qui sera plus ovoïde sur le 2600.  L'intérieur de la cabine sera de 62,5 pouces de haut de l'allée suspendue au plafond et 61 pouces de large, 4,5 pouces de plus et un pouce de plus que la cabine du HA-420. Pour ceux qui se sont essayés au HA-420, la cabine de ce dernier est particulièrement exiguë et peu adaptée aux grandes tailles.

Honda2.jpg

Dans le HondaJet 2600 l’intérieur cabine est modulable avec des options pour les sièges tels que deux clubs doubles ou un coin salon club simple et un divan. Cette fois l’avion dispose d’un coin cuisine et de toilettes. Un matelas spécial reposant sur deux sièges permet la transition pour disposer d’une couchette sans avoir besoin de rabattre les sièges. L’avion sera proposé avec trois configurations : club double, exécutif et divan, qui dispose d'un canapé orienté latéralement. Les repose-pieds des sièges club se replient pour offrir une plate-forme plate sur laquelle poser un matelas léger pour ceux qui souhaitent faire une sieste à l'arrière.

4VMQGVWTLFEIDMBDV2WH2B6W34.jpg

En ce qui concerne l’avionique, le HondaJet 2600 disposera de l’ensemble Garmin G3000 du HA-420, avec l'ajout d'automanettes et d'un système de détection et d'alerte de dépassement de piste. L’avion sera également plus électrifié et disposera de freins automatiques, d’un train d'atterrissage électrique, des volets et un actionnement de spoiler,

Efficacité énergétique  

Les ingénieurs de Honda Aircraft ont travaillé sur les considérations environnementales et mis  l'accent est mis sur l'efficacité énergétique. L’avion offrira une efficacité énergétique améliorée de 20% par rapport à la concurrence. Un soin particulier est porté sur l’utilisation de matériaux recyclés.

W4M3WSKMLBF63OSRLSSV7CPQDU.jpg

Photos 1 HondaJet 2600 2 Intérieur cabine @ Honda Aircraft  3 Maquette 4 Cockpit @  Stephen Yeates