27/08/2016

Les journées découvertes à Clin d’Ailes !

Musee_clindailes.parsys.00013.Image.direct.gif.jpeg

Payerne, les 3 et 4 septembre, le Musée Clin d’Ailes propose ses traditionnelles journées spéciales, avec de sympathiques nouveautés pour tous.

Les bénévoles du musée de l’aviation de Payerne vous proposent deux après-midi très animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique militaire du pays.
On retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec des nouveautés, comme une initiation au morse, ce langage codé qui permettait de transmettre un texte à l’aide d’une série d’impulsions, avec une chasse au renard ludique et inédite pour les enfants. En plus, les radioamateurs présenteront aussi à l’aide d’une application informatique, la situation aérienne actuelle en Suisse, avec la possibilité de vues depuis un cockpit d’avion de ligne. Les jeunes pourront se faire photographier assis aux commandes d’un simulateur en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une activité qui rencontre toujours autant de succès.

L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des démonstrations dans son installation de simulation. Le but des passionnés du FSC est de voler avec des avions mythiques comme le Fieseler Stoch, le Piper Super Cub, les PC-7, PC-9, PC21, ou les F/A 18. Une place sera réservée au plus «récent» des avions du «hangar» du FSC, le légendaire Morane. Mais les pilotes virtuels proposeront aussi des activités de tir avec des jets à l’Axalp ou à Forel et feront revivre des aérodromes utilisés autrefois par nos forces aériennes et reconstitués. Les activités de ces passionnés sont plus détaillées sur le site www.fscenter.ch.

Autre fidèle ami du Musée, Claude Castella, alias Mister Météo, proposera une expérimentation avec un simulateur placé à côté du vrai PC-7 exposé. Chacun pourra tester le travail d’un pilote en approche de la piste de Payerne, avec cet avion, par mauvaise visibilité. En outre, chaque heure il y aura une démonstration d’atterrissage automatique avec un Airbus sur la piste broyarde, grâce à ce spécialiste patenté.

Les visiteurs auront aussi la possibilité de voir le vénérable Mirage III que fait voler Espace Passion, depuis la nouvelle galerie du musée. Tandis que le simulateur du même Mirage (SIMIR) sera remis en activité. Cette installation est unique au monde!
Une cafétéria agrandie avec sa sympathique terrasse et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.

Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

A voir le samedi 3 et le dimanche 4 septembre 2016, de 13 h 30 à 17 h au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes à la Base aérienne. www.clindailes.ch - tél. 026 662 15 33.

unnamed.jpg

Photos : 1 Mirage IIIRS & IIIS @P.Kümmerling 2 Simulateur @ Clin d’Ailes

26/08/2016

B-52, test réussi pour le Rotary Launcher Conventionnel !

2790970.jpg

L'US Air Force (USAF) vient de valider le nouveau système de plateau rotatif IWBU 1760  (Internal Weapons Bay Upgrade) nommé également Rotary Launcher Conventionnel (RLC) avec le tir de missile AGM-158 JASSM (Joint Air-to-Surface Standoff Missile).

Boeing a débuté l’installation en soute du plateau rotatif IWBU 1760 (Internal Weapons Bay Upgrade) sur lequel est chargé différents types de missiles dont le JASSM. Trois tirs ont été effectués avec succès cette semaine.

Un B-52 est actuellement capable de transporter jusqu'à 12 JASSM sur ses pylônes d'aile. L'intégration du plateau rotatif CRL dans la baie d'armes internes permet d’ajouter huit autres missiles supplémentaires à l’avion. Cette augmentation de la charge utile offre 60% de capacité additionnelle selon l’US Air Force.

Avec ce système, il sera possible pour un B-52 d’emporter plus d’armes en soute sans que celui-ci n’emporte d’arme sous les ailes. En résultera un accroissement considérablement de la portée et de l'endurance du vénérable bombardier. Le B-52H pourra par exemple emporter plusieurs missiles de types AGM-158 JASSM-Extended (Joint Air-to-Surface Standoff Missile) ainsi le brouilleur largable MALD-J (Miniature Air Launched Decoy), ce dernier, une fois largué va se mettre à flâner dans la zone cible pour une période de temps prolongée et brouiller les signaux adverses.

Selon l’USAF, ce système devrait équiper l’ensemble de la flotte des 76 B-52H d’ici octobre 2017. Le système tourne sur lui-même, afin de placer à tour de rôle les missiles en position de largage.

 

3215908926.jpg

Photos : 1 Boeing B-52H @ Daniel Guerra 2 le système rotatif IWBU @ USAF 3 B-52H @ Cris Reilly

 

A400M à l’aise sur piste en sable !

photo-release-ma-24082016-image-1024x682.jpg

C’est une très bonne nouvelle pour le programme de l’A400M, la finalisation des tests de l’avion sur piste en sable est un succès.

Airbus DS a réalisé en Angleterre sur le site de Woodbridge une campagne d’essais de trois semaines visant à démontrer les capacités de l’A400M sur piste molle. Les tests ont été effectués avec le prototype MSN2. Les résultats de ces essais sont particulièrement positifs, l’A400M a pu démontré ses excellentes performances en matière de roulage sur sable et effectuer des demi-tours sans problème. Les décollages et atterrissages se sont déroulés sur une bande de sable de 1600mètres. La suite de ces essais va se poursuivre avec des opérations comprenant des poids de plus en plus élevés.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.




Photo : le MSN2 sur piste en sable @ Airbus DS

25/08/2016

La Royal New Zealand Air Force modernise ses P-3 !

20051119_029-NZ4202-Lockheed-P-3K-Orion-of-5-Sqn-RNZAF-at-RAAF-Pearce-2.jpg

Wellington, la Royal New Zealand Air Force (RNZAF) a lancé un programme de modernisation de sa flotte d’avions de patrouille maritime de type Lockheed P3K2 « Orion ». C’est Boeing qui a été choisi pour la réalisation de la mise à jour. Le contrat est estimé à près de 35 millions de dollars.

Au total se sont cinq appareils qui sont concernés par cette modernisation. Cette mise à jour doit permettre de maintenir le petite flotte opérationnelle jusqu’en 2020, date à laquelle le ministère de la défense de la Nouvelle-Zélande prévoit de lancer un programme de remplacement.

En attendant mieux, les Lockheed P-3K2 « Orion » de la RNZAF seront dotés d’améliorations en ce qui concerne les logiciels du radar, de nouvelles radios et des systèmes acoustiques améliorés. Les systèmes de guerre-électronique seront également mis à jour.

Lockheed P-3C « Orion » :

La version finale, P-3C, conserva la cellule et la motorisation de la version précédente, le P-3B, mais fut équipée d'un nouveau système de lutte anti-sous-marine et d'un Air Tactical Data Systems. Entre 1974 et 1984. Le P-3C peut emporter diverses armes dont des missiles AGM-84 « Harpoon » sur des points de charges externes, 4 torpilles Mk.46 ou 2 bombes sous-marines Mk.101 en soute et peut aussi utiliser des bouées acoustiques.

 

Photo : Lockheed P-3K2 « Orion »@ RNZAF

 

 

Entrée en service du H175 au Mexique !

H175_Fernando-Dominguez.jpg

Mexico, la société Transportes Aéreos Pegaso, spécialisée en transport aérien pour l'industrie de l'énergie dans le Golfe du Mexique, vient de prendre livraison auprès d’Airbus Helicopters de son premier H175 de la classe des 7 tonnes. Le nouvel hélicoptère sera non seulement exploité pour le transport destiné à l'industrie du pétrole, mais aussi de soutenir des activités d'exploration sismique dans les eaux mexicaines du Golfe du Mexique.

L’Airbus H175 :

Le H175 (AC352 en Chine) dispose d’une technologie de pointe qui a fait ses preuves. Il a été conçu en coopération avec les opérateurs les plus exigeants pour atteindre les plus hauts niveaux de sécurité en matière de transport de passagers. Ceci englobe une protection de l’enveloppe de vol et d’une assistance au pilotage exceptionnel avec le pilote automatique quatre axes dual duplex le plus performant du marché, dérivé de celui du H225, ainsi qu’une nouvelle avionique dotée d’une interface homme-machine optimisée. La charge de travail des pilotes est réduite grâce à une meilleure connaissance de l’environnement opérationnel et à l’utilisation d’un nouveau concept d’alarme associé à la puissance du système de surveillance intégré VMS (Vehicle Monitoring System).

Le H175 offre un niveau de confort exceptionnel grâce à son rotor « Spheriflex » et un très faible niveau de vibrations, similaire à l’appareil de référence en la matière, le H155. Il est doté de la plus grande cabine de sa catégorie, avec des fenêtres de très grandes dimensions et un système de climatisation performant en vol. Grâce à ses réservoirs de carburant internes standard d’une capacité de plus de 2 tonnes et à sa grande cabine, le H175 est l’hélicoptère le plus performant dans la catégorie des 7-8 tonnes pour les missions de recherche et sauvetage. Il affiche le meilleur rapport rayon d’action/endurance et dispose d’une cabine dont le volume convient idéalement aux interventions de recherche et sauvetage (SAR) et d’évacuation sanitaire (EVASAN).

 

4035793557.jpg

Photos : 1 Le premier H175 livré au Mexique 2 le H175 @ Airbus Helicopters