31/05/2016

Le Pakistan lorgne le J-31 !

2555701.jpg

Le Pakistan veut moderniser sa force aérienne et vient de révéler son projet « Vision 2030 ». Deux grandes lignes ressortent clairement de ce plan. L’une prévoit l’augmentation du développement indigène du JF-17 « Thunder » et l’autre l’intérêt visant l’achat du Shenyang J-31 chinois.

Améliorations du JF-17 :

Le programme commun avec la Chine du développement de l’avion de combat JF-17 « Thunder » doit permettre à l’avenir au Pakistan de poursuivre sa capacité à produire des systèmes indigènes qui viendront composer les équipements de l’avion. Selon le programme « Vision 2030 » le pays cherche à fabriquer des éléments d’avionique, des systèmes de communication et d'autres sous-systèmes et composants.

Un avion de cinquième génération :

Le Pakistan aimerait bien produire un avion de cinquième génération entièrement indigène. Mais ceci tient pour l’instant du rêve, tant du point de vue technique que financier. Cependant, le pays s’intéresse de plus en plus au Shenyang J-31 chinois. L’objectif pakistanais serait de rentrer dans le programme, comme cela s’est fait avec le JF-17. Des composants techniques pakistanais pourraient alors venir équiper la version destinée à l’Armée de l’air pakistanaise.

L’aviation est une priorité :

Pour réussir son pari, le Pakistan prépare la construction d’un complexe dédié à l’aéronautique près de la ville de Kamra. Ce site disposera d’une unité de recherche et de son propre établissement d'enseignement supérieur pour nourrir les talents d'ingénierie en aéronautique des futurs étudiants.

Le JF-17 « Thunder » :

78.jpg

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est un chasseur monoréacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21). L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

Le Shenyang J-31 :

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taille moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche, du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. 

Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communication de la China Aviation Industry dédiée à cet avion indique qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il y une capacité multirôles. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus l’avion capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400mètres et atterrir sur 600mètres. Sa durée de vie est estimée entre 6 et 8 000 heures de vol ou 30 ans de service.

 

2607698.jpg

Photos 1 & 3 AVIC J-31 @ Weimeng 2 JF-17 @ Eric Salard

 

 

L’A320neo certifié par l’EASA et la FAA !

A320neo_CFM_TAKE_OFF.jpg

L'A320neo, a obtenu aujourd’hui, comme sa Certification de Type conjointe de la part de l'EASA (European Aviation Safety Agency) et de la FAA (Federal Aviation Administration) pour sa deuxième option de motorisation, les réacteurs LEAP-1A de CFM International. Cette certification ouvre la voie à la livraison mi-2016 du premier A320neo équipé de ces réacteurs, et intervient six mois après le Certificat de Navigabilité initial obtenu de l'EASA et la FAA par l'A320neo doté d'une motorisation Pratt & Whitney. La livraison du tout premier A320neo a eu lieu le 20 janvier 2016.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4 500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 pour cent de part du marché.

Photo : A320neo doté des moteurs LEAP-1A@ Airbus/A-Doumenjou

Cathay Pacific a réceptionné son A350XWB !

A350_XWB_Cathay_Pacific_TAKE_OFF.jpg

Cathay Pacific Airways est devenue la sixième compagnie aérienne à réceptionner le nouvel « opus » d’Airbus, l’A350XWB. Le premier exemplaire est arrivé sur les installations du transporteur à Hong Kong.

Cathay Pacific a configuré son A350-900 avec un aménagement tri-classe premium avec un total de 280 sièges, comprenant 38 en classe affaires, convertibles lits pleinement à plat, 28 en Premium Economy et 214 dans la cabine principale. Après une période initiale de vol sur les routes régionales, l'A350-900 de Cathay Pacific va commencer les opérations long-courriers un peu plus tard cette année. Au total, Cathay Pacific a passé commande pour 48 A350 XWB, dont 22 A350-900 et 26 A350-1000.

L’A350 :

L'A350 XWB, est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs Airbus. Grâce à une toute nouvelle conception aérodynamique, un fuselage et une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce à faible consommation de carburant, l'A350 XWB affiche une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et d'émissions et des  coûts de maintenance significativement réduits. Sa cabine extra-large offre aux passagers plus d'espace personnel toutes classes confondues et des sièges d'une largeur standard de 18 pouces en classe économique.

A ce jour, Airbus a enregistré un total de 798 commandes fermes pour l'A350 XWB de 42 clients dans le monde, ce qui en fait déjà l'un des gros-porteurs les plus réussis jamais.

 

Photo : Le premier A350XWB de Cathay Pacific@ Airbus A.Doumenjou

30/05/2016

L’Armée russe commande le Mi-38 !

2757630.jpg

Le ministère russe de la Défense va devenir le client de lancement de l’hélicoptère moyen tonnage Mi-38. Le modèle commandé, on parle d'un premier lot de 20 appareils, sera entièrement russe et ne sera pas doté d’équipement étranger. A terme le Mi-38 viendra remplacer les Mi-8 les plus anciens

Le Mi-38-2

Le MIL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine, comme le TV3-117. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant.

Un record du monde :

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

 

2795203.jpg

Photos : 1 le Mi-38-2@ Kabuki 2 cockpit @ Fyodor Borisov

 

 

Des Harbin Z9WE armés pour le Cameroun !

p1678927.jpg

L’armée de l’air camerounaise est capable de mener des opérations d’attaque grâce à l’arrivée d’hélicoptères chinois Harbin Z9WE armés. Le 23ème escadron (CAF) est opérationnel avec trois hélicoptères Harbin Z9WE.

La capacité a été officiellement déclarée suite à un exercice réel de formation de tir sur plusieurs jours à Ngaoundéré en collaboration avec un certain nombre d’hélicoptères Mi-17 du 13ème escadron. Les hélicoptères Z9WE sont dotés de canons de 23 mm et de roquettes de 57 mm, ainsi que missiles HJ-8 chinois filoguidés antichars. L'identification des cibles a été réalisée en utilisant une tourelle FLIR sur le Z9WE doté d’un capteur infrarouge, ainsi qu'un télémètre laser.

Le Harbin Z-9 :

L’hélicoptère de transport Harbin Z-9 ne vous rappelle-t-il pas un autre appareil ? Le Harbin Z-9 est un appareil construit par la société Harbin Aircraft Manufacturing Corporation à partir de kit d’AS365N « Dauphin » fourni par Airbus Helicopters. Le premier vol du Z-9 a eu lieu en 1981. En 1988 commença l’assemblage du premier Z-9B « Haitun » équivalent de l’AS 365N2 et dont la majeure partie des pièces (70%) étaient produites en Chine. Le premier Z-9B vola pour la première fois en 1992 et entra en service en 1994. Contrairement à l’AS 365N dont le rotor anti-couple comporte 13 pales, celui du Z-9B n’en compte que 11.
Il existe plusieurs versions du Z-9B. Dans sa version de base, il peut transporter au maximum 10 soldats. Dans sa variante antichar/appui, Z-9W (WZ-9), il est doté d’une optique sur le toit et de pylônes d’emport sur les flancs. Une version plus récente du Z-9WE est dotée d’un FLIR sous le nez de l’appareil. Il peut emporter comme armement un pod canon de 23 mm ou de 12,7 mm, des missiles antichar HJ-8 (maximum 8), de paniers de roquettes de 57 mm et de 90 mm ainsi que des missiles air-air TY-90 à guidage infrarouge d’une porte de six kilomètres.
Le Z-9C est la version « navalisée » du Z-9 en service dans l’aéronavale chinoise. Il est équipé d’un sonar et d’un radar de surface KLC11 en bande J. Il peut emporter deux torpilles ou des missiles mer-mer C701 Il y aurait environ 200 Z-9 en service.

3766861478.jpg

Photos : 1 Harbin Z9WE camerounait 2 Z9 chinois @ Harbin