22/06/2021

L’Indonésie veut un avion ravitailleur en vol !

646281692.jpg

Jakarta prépare les discussions en vue de la finalisation du contrat pour 36 avions de combat Rafale, mais le pays veut également une flotte d’avion ravitailleurs en vol. De son côté, le ministère indonésien des Finances (MoF) a autorisé le pays à obtenir jusqu'à 700 millions de dollars de prêts étrangers pour l'achat de deux avions-citernes pour venir équiper l'armée de l'air indonésienne (Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara : TNI-AU).

La demande officielle a été publiée après des consultations avec le ministère de la Défense et le ministère de la Planification du développement national (Kementerian Perencanaan Pembangunan Nasional : BAPPENAS) a été rendue publique par une source gouvernementale.

Etude en cours

La TNI-AU a nommé la socitété GMF AeroAsia, une filiale du transporteur national Garuda Indonesia, pour l'aider à mener une étude approfondie sur les capacités de ravitaillement en vol de qui seront nécessaire à l'Indonésie. Parmi les questions explorées dans l'étude figurent les coûts du cycle de vie, les capacités locales de maintenance des cellules, la compatibilité des méthodes de ravitaillement avec la flotte d'avions de la TNI-AU et l'interopérabilité avec les actifs TNI-AU existants et futurs.

Dans le cadre de ses conclusions, le TNI-AU et le GMF AeroAsia recommandent que les nouveaux avions ravitailleurs soient équipés à la fois des méthodes de ravitaillement en vol sonde-et-panier et avec une perche fixe.

La Force aérienne indonésienne mène actuellement une étude préliminaire en vue de la sélection de différents prétendants. Il s’agit  de l’Airbus A330 MRTT, du Boeing KC-46A « Pegasus » et de l’Ilyushin Il-78MD-90A.

L’Airbus A330MRTT  

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

Le KC-46A « Pegasus » 

3758721247.jpg

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).  

Il-78MD-90A

Le nouvel avion ravitailleur en vol Ilyushin Il-78M-90A amélioré de United Aircraft (UAC) a commencé ses essais en vol avec une première sortie effectuée depuis le site de production d'Aviastar SP à Oulanovsk à la fin de l’année 2019.

Les principaux changements apportés au modèle mis à jour comprennent une nouvelle aile à capacité de carburant accrue et des moteurs Perm PS-90A-76, comme la version -90A du transport Il-76. En plus d'améliorer l'efficacité énergétique, ils permettront également de réduire la distance de décollage du nouvel avion, malgré l'augmentation de la masse maximale au décollage.

Ravitailleur polyvalent 

Outre ses performances améliorées notamment en ce qui concerne la capacité de ravitaillement en vol, UAC note que le nouveau modèle peut être reconfiguré pour être utilisé comme moyen de transport, en retirant ses réservoirs de carburant supplémentaires embarqués. Le -90A est également doté de nouveaux systèmes de navigation qui lui permettront d’être exploités dans l’espace aérien international conformément aux exigences du secteur civil.

1102089254.jpg

Photos : 1 A330 MRTT@ Airbus 2 KC-46A@ Boeing 3 IL-78MD-90 @ UAC

 

21/06/2021

Plus d’info sur le NGAD !

UQNIDVJ2RJADBHLNUYV3GU55I4.jpg

L'US Air Force en a donné quelques informations supplémentaires sur son projet d’avion de combat de 6 ème génération, soit l’élément central de son système Next Generation Air Dominance (NGAD).

L’objectif est de venir remplacer à termes le Lockheed Martin le F-22 « Raptor », par un appareil polyvalent, dont le rôle principal sera la domination aérienne, mais avec de très bonnes qualités pour venir frapper des cibles au sol. Le futur appareil devra disposer d’une portée et une charge d'armement accrues par rapport au F-22, ce qui lui permettra d'opérer sur de grandes distances.

On peut s’attendre à ce que le NGAD donne naissance à un appareil ayant une cellule à ailes mixtes plus grande par rapport au F-22, ce qui donnerait plus de place en interne pour une baie d'armes et un réservoir de carburant plus grands.

Le prototype a volé

Jusqu’à présent nous ne savions pas exactement ou en était la phase de développement, selon le principal responsable des acquisitions de l'USAF, Will Roper : « Nous avons déjà construit et piloté un démonstrateur de vol à grande échelle dans le monde réel, et nous avons battu des records en le faisant. Nous sommes prêts à construire l'avion de nouvelle génération d'une manière qui ne s'est jamais produite auparavant. »

Cette déclaration confirme dès lors, que l’avion a été conçu, développé et testé en l'espace d'un an et volé. Cette exécution particulièrement rapide s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’US Air Force, la série « Digital Century » qui vise à améliorer la vitesse et la flexibilité avec lesquelles les avions peuvent être pilotés en utilisant des technologies de conception et de fabrication entièrement numériques et ne modifiera pas les technologies de combat poursuivies au NGAD.

Pour ce faire un nouveau bureau exécutif du programme (PEO) a été créé et dirigé par le colonel Dale White, qui a de l'expérience dans le développement et l'acquisition de plateformes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, avec d'autres rôles. Il a également participé au programme Northrop-Grumman B-21 « Raider ».

Le projet NGAD de l'USAF est dirigé Lockheed Martin comme maître d’œuvre.

Quatre types d’avions

A l’avenir, l’USAF devrait réduite da flotte à quatre types d'avions, le F-35, le F-15EX, le F-16 ainsi que le NGAD. Le chasseur NGAD volera aux côtés du F-35 et du F-15EX, et formera «  la pierre angulaire », le F-16 continuera son rôle pendant un certain temps.

US-Air-Forces-next-fighter-jet-to-replace-the-F-22-16042021-1024x559.jpg

Photos : projet NGAD @ USAF

 

20/06/2021

Nouvelle compétition pour des ravitailleurs pour l’USAF !

1920px-KC-10_Extender_(2151957820).jpg

 L'US Air Force (USAF) a officiellement lancé son concours de ravitailleurs KC-Y, avec une demande d'information (RFI) publiée le 16 juin dernier.

Connu également sous le nom de « Bridge Tanker », le programme KC-Y prévoit l’acquisition de ravitailleurs en vol d'origine commerciale pour compléter la flotte de l'USAF une fois que les livraisons du Boeing KC-46A « Pegasus » seront terminées à la fin de la décennie. L'US Air Force considère le programme KC-Y comme une solution de transition (pont) entre l'exigence KC-X actuellement en cours avec le KC-46A et le futur KC-Z.

Le nouvel avion devra venir combler comblera l'écart jusqu'à la prochaine phase de recapitalisation du futur programme « Advanced Air Refueling Tanker » ou KC-Z. Le contrat à prix fixe du KC-46A existant est limité à 13 lots de production, avec le dernier approvisionnement prévu en 2027 et la livraison en 2029. IL faut donc assure l’intérim, les exigences pour « Bridge Tanker » sont en cours de définition et les capacités nécessaires seront incorporées dans la demande de proposition (RFP) finale une fois qu'elle aura été validée par le biais du processus de dotation conjoint du ministère de la Défense. L’US Air Force prévoit de publier le RFP final d'ici la fin de 2022.  

Les livraisons de KC-Y devraient débuter en 2029, l'USAF envisage de recevoir entre 140 et 160 nouveaux avions ravitailleurs polyvalents à un rythme de 12 à 15 par an. Le programme KC-Z doit être basé sur des technologies existantes et émergentes avec une concurrence d'acquisition complète et ouverte.

Photo : Le projet Bridge Tanker KC-Y devraient venir remplacer complètement les derniers KC-10A @ USAF

 

18/06/2021

Le B737 MAX 10 effectue son vol inaugural !

IMG_7110.jpeg

Le plus grand appareil de la famille « MAX » le B737 Max 10, a décollé vendredi pour son vol inaugural. L'avion a décollé à 10h07 HAP de l'aéroport municipal de Renton près de Seattle sous un ciel bleu clair, présageant des mois de tests et de travaux de certification de sécurité avant qu'il ne puisse entrer en service en 2023.

Le Boeing B737 MAX 10 de 230 places est conçu pour combler l'écart avec la version de 178 à 220 du B737 MAX 9 et les concurrents d’Airbus de 185 à 240-siège de A321neo, qui domine l'extrémité supérieure du marché. Cependant, l'opportunité de marché pour le B737 MAX 10 est limitée par la portée de l’avion soit  de 3 300 nm ce qui est inférieur aux 4’000 nm de l'A321neo.

Boeing doit également achever la certification de sécurité de l'avion dans un climat réglementaire plus strict à la suite des deux accidents mortels qui ont immobilisé le modèle pendant près de deux ans.

Si la petite version de la famille le  MAX 8 est le jet le plus vendu de Boeing, la lenteur des ventes des modèles Max 9 et 10 a désavantagé Boeing par rapport à l'A321neo. L’avionneur américain  songe d’ailleurs à lancer une version d’un nouvel appareil pour venir remplacer le B757 à couloir unique, qui chevauche l'extrémité supérieure de la famille MAX.

Pour l’instant le carnet de commande du B737 MAX 10 a atteint les 550 commandes avec comme client de lancement la compagnie United Airlines.  

Le B737 MAX 10

Le « 737 MAX » est une famille d'avions qui offrent de 130 à 230 sièges avec la capacité de voler jusqu'à 3.850 miles nautiques (7’130 kilomètres). Ces jets intègrent les derniers moteurs CFM International moteurs LEAP-1B, l’Advanced Technology winglets, le Boeing Sky Interior, les grands écrans du poste de pilotage et d'autres caractéristiques pour offrir la meilleure efficacité, la fiabilité et le confort des passagers sur le marché des monocouloirs. Le B737-10 MAX  est la plus grande variante de la famille. Avec 43,8 m (143 pi 8 po) de long, l'avion peut accueillir un maximum de 230 passagers et offrir aux compagnies aériennes le plus bas coût siège jamais réalisé jusqu’à présent avec un avion monocouloir.

IMG_7109.jpeg

Photos : Départ pour le vol inaugural @ Boeing

Ryanair a réceptionné  son premier B737 MAX 8200 !

2833870719.jpg

Le premier Boeing B737 MAX 8200 a rejoint sa base de Dublin, en Irlande pour entrer prochainement en service au sein de la flotte de la compagnie Ryanair. La livraison des avions a été retardée de quelques mois. Après la sortie du modèle à la fin de l'année dernière, Ryanair s'attendait à recevoir son premier exemplaire au début du deuxième trimestre. Cependant, un problème avec la partie électrique du MAX l'a retardé un peu plus longtemps. 

Le transporteur « low cost » Ryanair est le plus gros client européen de MAX, avec 210 commandes fermes pour le modèle MAX 8200 qui compte 197 sièges et a été construit sur mesure pour les besoins du « low cost ».

Grande capacité  

Le B737 « MAX » 200 (nommé B737-8200 chez Ryanair) est un dérivé du B737 « MAX » 800 et permet à Ryanair de configurer ses avions avec 197 sièges, ce qui augmente le potentiel de revenus et de réduire la consommation de carburant de 16% par rapport aux avions précédents de la compagnie aérienne.

La compagnie reste optimiste quant aux voyages sur de courtes distances cet été en raison d'un déploiement réussi de la vaccination Covid-19 au Royaume-Uni et d'une accélération attendue du rythme des vaccinations dans l'UE d'ici le mois de juin.  

Concernant les éventuelles craintes des passagers concernant le « MAX », la compagnie ne s'attend pas à ce que les passagers aient une inquiétude particulière, selon les estimations de cette dernière le fait que le « MAX » est revenu aux opérations commerciales en décembre 2020 et ceci sans problème particulier permet de rassurer les passagers.

2765340377.jpg

Photo : B737 MAX 8200 @ Boeing